Politique

NÎMES 80 délibérations pour un dernier conseil communautaire à 96 élus

Conseil communautaire de Nîmes Métropole. Photo d'illustration : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Conseil communautaire de Nîmes Métropole. Photo d'illustration : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Ce lundi 28 septembre, à 18h, le président de Nîmes Métropole Yvan Lachaud dirigera le dernier conseil communautaire à 96 élus.

Hier matin, Yvan Lachaud a reçu l’arrêté du Préfet Didier Martin lui validant la tenue de ce dernier conseil communautaire à 96 élus. Les suivants se tiendront à 77 élus. « Lundi, je commencerai par ce sujet, indique Yvan Lachaud. Je ne pourrai pas remercier les élus qui s’en vont car je ne sais pas qui sera retenu ou non ».

Parmi les principaux sujets abordés lundi, on retiendra la baisse de la TEOM (la taxe sur les ordures ménagères) qui sera fixée à 13% en 2018 et 10,71% en 2021 pour toutes les communes. « Ca va nous imposer un effort terrible », concède le président de Nîmes Métropole qui précise : « On va refaire toutes les déchetteries ». A ce jour, seule la commune de Garons est en-dessous des 10%. On compte sept communes en-dessous des 13%. Autant dire que la baisse de la taxe est quasi générale. Pour financer la mesure, Yvan Lachaud a son idée : « On fera appel à l’emprunt si besoin. Un emprunt à 2% sur 40 ans, ça vaut le coup ». Ca vaut tellement le coup qu’il y songe aussi pour l’extension de l’hôtel communautaire. Le programme est estimé à 10 millions d’euros pour que le bâtiment possède des salles de réunion, un hémicycle de 150 places, un parking, des bureaux… Un projet ambitieux, déplacé même, en ces temps où tout le monde se serre la ceinture ? Lachaud balaie l’argument : « En réalisant ce projet, je fais faire des économies à cette collectivité. On investit dans la durée. On va accueillir le personnel de la trésorerie, ce sera un loyer supplémentaire. On va rapatrier certaines de nos antennes, ce qui générera d’autres économies. Et je ne vois aucun problème à accueillir les séances du conseil municipal ou départemental ». L’invitation est lancée…

L’école d’ingénieurs, projet cher au président de Nîmes Métropole, sera aussi à l’ordre du jour. En juillet dernier, l’affaire avait fait grand bruit et la droite s’était abstenue sur le sujet (relire ici). Yvan Lachaud a fait savoir que la Région investirait un million d’euros (500 000€ en 2015 et autant l’année suivante) et que Nîmes Métropole partirait sur 250 000€ la première année. Reste à savoir si Jean-Paul Fournier ne lui compliquera pas la tâche en préemptant le bâtiment.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité