Société

ALÈS Le diocèse mobilisé pour accompagner l’installation des réfugiés

William-Marie Merchat, prêtre, Gérard Chassang, prêtre, Anne-Marie Reboul, responsable du Secours catholique dAlès. EL/OG
William-Marie Merchat, prêtre, Gérard Chassang, prêtre, Anne-Marie Reboul, responsable du Secours catholique dAlès. EL/OG
William-Marie Merchat et Gérard Chassang, prêtres, et Anne-Marie Reboul, responsable du Secours catholique d'Alès. EL/OG

Le diocèse de Nîmes est monté jusqu'à Alès ce matin pour appeler tous les croyants à se mobiliser pour l'accompagnement des futurs réfugiés dans le Gard. En lien avec la préfecture et les communes, il se veut coordinateur des bonnes volontés de chacun.

D'ici 3 à 4 mois, 150 personnes - en passe d'obtenir leur statut de réfugié - devraient arriver dans le Gard. Ce qui représente une soixantaine de familles originaires d'Irak ou de Syrie. Suite à l'appel du pape, l'Eglise a décidé d'y apporter sa part. "On ne choisit pas ses pauvres, quelque soit leur religion", précise Hervé Reme, curé d'Alès.

Pour ce faire, après diverses réunions avec la préfectures et les communes volontaires, le pôle solidarité du diocèse de Nîmes a décidé d'appeler les paroissiens à se mobiliser, et de participer à la mise en commun des aides individuelles et collectives en fonction des besoins. "Cinq lieux d'accueil sont disponibles à la paroisse. En parallèle, nous souhaitons accompagner les bénévoles. Une telle action ne s'improvise pas", commente Betty Delichere, du diocèse de Nîmes. Concrètement, le secours catholique d'Alès propose d'ores et déjà un soutien sur le lien social et l'insertion, via l'apprentissage du français, un soutien scolaire, etc. D'anciens réfugiés se sont également manifestés pour effectuer des traductions.

Même si les acteurs locaux sont plus que motivés, le diocèse l'avoue : "nous sommes encore dans le flou, tout comme les communes. Elles veulent recevoir une famille mais ne savent pas du tout comment ça va se passer", déplore Sophie de Chastellier, du pôle solidarité.

Pour ceux qui veulent apporter leur aide ou un logement, contacter le diocèse à polesolidarite30.refugies@gmail.com

 

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité