Politique

VILLENEUVE Le conseil municipal dit oui à l’extension du Grand Avignon à Roquemaure et Montfaucon

Hier soir lors du conseil municipal (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier soir lors du conseil municipal (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier soir lors du conseil municipal (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le 9 octobre dernier, le préfet du Gard Didier Martin présentait le projet de schéma départemental de coopération intercommunale.

Un document qui comprend de nombreux changements dans les intercommunalités, celles de moins de 15 000 habitants devant disparaître.

« Un recul de la démocratie de proximité »

C’est le cas de la Communauté de communes de la Côte-du-Rhône Gardoise, qui regroupe Saint-Laurent-des-Arbres, Roquemaure et Montfaucon. Si la première commune a choisi d’intégrer l’agglo du Gard Rhodanien, les deux autres rejoindront le Grand Avignon au 1er janvier 2017.

Un sujet qui a fait parler l’opposition municipale, hier soir lors de la réunion du conseil en mairie. « Est-ce que ce rapprochement a été fait par la préfecture ou à la demande des communes » va ainsi demander Florent Lemont (PS). « Les préfectures du Gard et de Vaucluse ont consulté les communes, et il est ressorti une volonté de rejoindre le Grand Avignon pour Roquemaure et Montfaucon », expliquera le maire et président du Grand Avignon Jean-Marc Roubaud.

Mais c’est le communiste Dominique Declosmenil qui va ouvrir le débat : « pour ce que j’en sais, l’opposition de Roquemaure et la population n’ont pas été consultés. On assiste une fois de plus à une contrainte de s’agglomérer autour d’Avignon sans réel projet. C’est un recul de la démocratie de proximité, je voterai contre. »

« Jacques Demanse est heureux de son sort »

« Chacun gère sa commune comme il l’entend, rétorquera le maire. La réalité c’est que Roquemaure, Montfaucon et Saint-Laurent-des-Arbres, même si je n’ai pas à juger leur décision, font partie très clairement du bassin de vie du Grand Avignon. Et pour les projets, il y a des choses extrêmement concrètes, merci d’étudier vos dossiers. » Une réponse qui n’a pas satisfait le communiste : « les communes du canton qui ont intégré le Grand Avignon sont restées des cités dortoir sans réel projet économique. »

« Ce n’est pas exact, affirmera le maire. Je pourrais vous donner la liste des entreprises présentes sur la ZAC Raphaël-Garcin, on se bat tous les jours sur ces sujets. » Jean-Marc Roubaud va alors s’appuyer sur l’exemple de la commune de Sauveterre, dernière en date à avoir intégré le Grand Avignon, en citant son maire, encarté au PCF : « Jacques Demanse est heureux de son sort. » De quoi remettre une pièce dans la machine. « Sauveterre c’est un mauvais exemple, il est rentré contraint et forcé ! », lancera Dominique Declosmenil. « La réalité, c’est celle que je vous dis », répondra Jean-Marc Roubaud.

La délibération sera votée avec une voix contre, celle de Dominique Declosmenil.

Et aussi :

Les nouveaux taux de taxe de séjour font tousser l’opposition : la ville a fixé hier soir ses nouveaux taux de taxe de séjour, qui est payée par les clients des hôtels, gîtes, palaces et campings. Des nouveaux taux qui « introduisent une distorsion importante, ceux qui choisissent les hôtels les moins luxueux sont les plus pénalisés », pour le socialiste Florent Lemont. « On parle de 75 centimes d’euros, répondra le maire. On a regardé ce qui se faisait dans les villes alentours. » La délibération a été votée avec les oppositions du groupe Rassemblement citoyen.

Un rond-point Guy-Devaux : le conseil municipal a décidé hier soir de nommer le nouveau rond-point de la route de Pujaut du nom du conseiller municipal Guy Devaux, décédé en mai dernier. Un équipement qui sera inauguré lundi. Pas forcément une bonne idée pour Florent Lemont : « pour nommer un équipement d’après une personne, il faut la base d’un caractère qui dépasse l’ordinaire. Guy Devaux a été un conseiller municipal comme vous tous, mais le fait de remplir la mission pour laquelle on a été élu ne mérite pas forcément de nommer un carrefour. » L’opposition a choisi de ne pas participer au vote.

La fermeture de la rue Crillon, « du clientélisme » : Florent Lemont a critiqué la décision de fermer à la circulation la rue Crillon, suite à la demande de riverains. « Si vous connaissiez mieux la ville, vous ne diriez pas de telles inepties, lui a sèchement répondu l’adjoint Xavier Belleville. C’est une rue étroite sans trottoir. Ne dit-on pas souvent faut-il attendre un accident pour agir ? Nous avons choisi de ne pas attendre. »

Circulation Gard/Vaucluse, le retour : Dominique Declosmenil est têtu. Alors comme déjà à plusieurs reprises, sa question orale portait sur le franchissement du Rhône, sous les ricanements moqueurs de la majorité. « Nous on ne se fout pas votre gueule ! » lancera-t-il, courroucé, avant de démarrer la lecture de son texte, promouvant une « passerelle douce », « la construction rapide de la LEO et d’un troisième pont », « un tramway qui franchisse le Rhône au moins jusqu’à l’île Piôt », « l’instauration de la gratuité des transports publics dans le Grand Avignon » et « la réouverture de la rive droite SNCF aux voyageurs. » « Vous proposez des pistes que nous partageons », répondra la première adjointe Pascale Bories, en insistant bien sur le « que nous partageons ». « Nous sommes tous mobilisés sur la LEO, mais c’est le gouvernement qui a repoussé le projet aux calendes grecques. Sur la rive droite SNCF, c’est un renoncement de la majorité régionale. La gratuité des transports, il n’est pas raisonnable d’y penser sans augmenter les impôts, ce que nous refusons. Et enfin, pour le franchissement du tram, il a été totalement abandonné pour des raisons techniques. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité