EconomiePolitique

DÉPARTEMENT Reprise du RSA par l’État : Denis Bouad et Laurent Burgoa réagissent

Photo DR
Photo DR

Il y a quelques jours, après avoir reçu une délégation de l'Assemblée des départements de France (ADF), le premier ministre Manuel Valls a annoncé l'opportunité d'une renationalisation du RSA au 1er janvier 2017. Un soulagement, indéniablement pour les Départements en proie aux difficultés économiques pour financer la hausse de leurs dépenses sociales. Dans le Gard, Denis Bouad et Laurent Burgoa expriment une réelle satisfaction.

Condition sine qua non pour la présence de François Hollande à la Présidentielle de 2017, le chômage est la priorité numéro 1 du gouvernement, particulièrement durant cette cruciale année 2016. Après les chiffres encourageants de janvier, tout l'appareil de l'Etat est tourné vers les mesures de formation et d'accompagnement des inactifs vers l'emploi. Cette proposition de Manuel Valls de poser les bases d'une reprise par l'Etat du Revenu de Solidarité Active (RSA) au 1er janvier de l'an prochain va dans ce sens. Elle soulagerait les Départements en terme de finances (près de 4 milliards sont restés à la charge des départements en 2015), et permettrait aux agents de focaliser leur travail sur l'insertion des bénéficiaires. C'est d'ailleurs l'une des conditions exprimées par le Premier Ministre à cette renationalisation : le renforcement de l'accompagnement de ses bénéficiaires vers l'insertion et l'emploi.

Denis Bouad, Président du Département du Gard ne cache pas sa satisfaction tout en émettant quelques réserves légitimes : "Si l’idée d’une prise en charge par l’Etat du financement du revenu de solidarité active (RSA) annoncé par Manuel Valls le 25 février dernier, permettrait bien évidemment aux Départements de soulager de manière conséquentes leurs dépenses publiques, pour autant cette recentralisation ne se fera pas à n’importe quelle condition. Il ne faudra pas remettre en cause les ressources fiscales dynamiques des Départements, il faudra prendre en compte les inégalités qui existent actuellement entre les Départements en matière de reste à charge par habitant et il faudra également que l’année de référence prise en compte repose sur 2014, année du seul comité administratif connu à ce jour".

Du côté du Bon Sens Gardois, on ne fait pas la fine bouche. Pour Laurent Burgoa "cette idée va dans le bon sens. C'est d'ailleurs notre groupe qui réclame cette renationalisation depuis longtemps car les Départements ne pourront survivre encore très longtemps en assumant le poids des allocations sociales".

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

2 réactions sur “DÉPARTEMENT Reprise du RSA par l’État : Denis Bouad et Laurent Burgoa réagissent”

  1. Burgoa va pas s’attribuer le mérite aussi ?
    Vous pensez que Valls a écouté le petit, tout petit, conseiller départemental (d’opposition) pour savoir ce qu’il a à faire ?
    Lol, les chevilles ne dégonflent pas… Si seulement cela pouvait lui donner plus de courage pour, entre autres, s’opposer à l’augmentation d’impôts à venir !

  2. En tant que candidat aux élections départementales dans ma profession de foi j’avais dénoncé la disparité d’imposition entre département dû au financement du RSA. Et ce dans le silence complet de mes adversaires dont Mrs BURGOA et BOUAD. Ils étaient juste intéressés par leur élection et ne critiquaient pas un système créé par Sarkozy et pérennisé par Hollande, leurs maîtres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité