Politique

ALÈS AGGLO Le nouvel hôtel du territoire inauguré

Max Roustan, président de l'agglo, découvre la plaque inaugurale devant la nouvelle salle des assemblées. Eloïse Levesque/Objectif Gard
Max Roustan, président de l'agglo, découvre la plaque inaugurale devant la nouvelle salle des assemblées. Eloïse Levesque/Objectif Gard
Max Roustan, président de l’agglo, découvre la plaque inaugurale devant la nouvelle salle des assemblées. Eloïse Levesque/Objectif Gard

Après plusieurs mois de travaux, l’Atome, hôtel du territoire, vient d’être officiellement présenté au public. De 7 lieux répartis sur toute la ville, les services de l’agglo et du Pays Cévennes sont désormais regroupés en un seul et même bâtiment situé dans le centre.

Le sujet était sur la table depuis 10 ans. C’est fait. Après avoir acquis l’ancien bâtiment de la Chambre de commerce et d’industrie pour 2,3 millions d’€, Max Roustan, président de l’agglo et du Pays Cévennes, vient de poser ses valises rue Michelet. Avec lui, 183 employés ont pris leurs quartiers sur 5 étages bien remplis. Voirie, eau, environnement urbain, communication, développement économique, syndicats intercommunaux, mission locale des jeunes, autrefois répartis – parfois inconfortablement – aux quatre coins de la ville, ils sont désormais rassemblés en même lieu. « Grâce à ce bâtiment, entre 30 et 40 véhicules légers seront économisés. Ils seront obligés de travailler ensemble !« , ironise Max Roustan.

L’Atome (Assemblées du territoire, organisations mutualisées et emploi), rassemble  – comme son nom l’indique – des services regroupés de l’agglo, de la ville et du Pays Cévennes. Une démarche initiée en 2005 qui a pour objectif de limiter le mille-feuille administratif au maximum. « Ca va dans le sens de notre action« , assure Christophe Rivenq, directeur général des services. L’hôtel de ville et Mairie’Prim garderont leurs fonctions, avec d’autres services : le CCAS, l’accueil du public, le cabinet du maire…

Au total, depuis son installation, l’agglo et la ville ont dépensé 800 000 € en rénovation des lieux : isolation, chauffage, insonorisation, peinture. Un investissement qui devrait être rentabilisé en quatre ans, avec la vente de vieux véhicules, de bâtiments désormais vides (ancienne école du Rieu…), les économies de chauffage du Fort Vauban où était installé le Pôle environnement urbain…

Les deux institutions possèdent désormais une nouvelle salle des assemblées commune qui accueillera les conseils municipaux et communautaires. « Ce sera beaucoup plus pratique qu’à la salle Cazot où on passait trois jours à tout installer« , se souvient Christophe Rivenq. Elle dispose d’une capacité de 150 personnes. De quoi anticiper la venue des élus de la future agglo à 75…

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité