Politique

GARD Le groupe communiste du Département votera le budget… à contrecœur

De gauche à droite : Patrick Malavieille, Jean-Michel Suau, Christian Bastid, Jacky Valy, Isabelle Fardoux-Jouve et Cathy Chaulet. Photo Tony Duret / Objectif Gard
De gauche à droite : Patrick Malavieille, Jean-Michel Suau, Christian Bastid, Jacky Valy, Isabelle Fardoux-Jouve et Cathy Chaulet. Photo Tony Duret / Objectif Gard
De gauche à droite : Patrick Malavieille, Jean-Michel Suau, Christian Bastid, Jacky Valy, Isabelle Fardoux-Jouve et Cathy Chaulet. Photo Tony Duret / Objectif Gard

On ne peut pas dire que le vote du budget 2016 du Département, repoussé au 7 avril par le président Denis Bouad, suscite un grand enthousiasme parmi les communistes.

Cathy Chaulet, Isabelle Fardoux-Jouve, Christian Bastid, Jean-Michel Suau, Jacky Valy et Patrick Malavieille vivent une drôle de situation, souvent propre à la politique. Dans une semaine, les conseillers départementaux seront amenés à valider le budget 2016. Ce matin, à l’occasion d’une conférence de presse, le groupe communiste a fait part de son intention de le voter. Mais ils en pensent quoi de ce budget ? « Il ne me satisfait pas du tout. J’ai l’impression d’être un pompier et d’éteindre le feu. Non, il ne nous correspond pas », indique Jacky Valy. « Ce n’est pas un bon budget pour nous », reprend Christian Bastid.

Pourtant, ils le voteront ! Patrick Malavieille explique : « Je veux éviter la paralysie du Département. Un non-vote conduirait à une tutelle de l’Etat. Et le Préfet tranchera dans les dépenses qui ne sont pas obligatoires ». Alors, les communistes, qui se veulent proches des citoyens, qui iront défiler à leurs côtés demain contre la loi El Khomri, se réjouissent de petites victoires comme l’aide exceptionnelle de 4,5 millions d’euros obtenue pour le RSA, comme le budget alloué à la Culture : « 3,8 millions d’euros pour la Culture, pour certains c’est trop, pour nous ça n’a pas de prix », commente Bastid. Alors que d’autres auraient bien vu une baisse plus conséquente du budget de la jeunesse et des sports, le groupe communiste se satisfait : « 2,1 millions d’euros, c’est bien mais ce n’est hélas pas assez », poursuit le président du groupe qui a une petite idée de l’endroit où aller chercher l’argent qui manque cruellement : « La dette de l’Etat envers le département du Gard est de 700 millions d’euros ! » L’élu demande donc le remboursement de cette dette et lance une pétition « Ensemble pour le Gard » avec une seule ambition, un seul mot d'ordre : « améliorer la situation des Gardois ».

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

5 commentaires

  1. Un vote de connivence qui fait pense étrangement au vote dit républicain qui n’exprime pas une réelle volonté puisque à contre (cœur) peut-être aurait fallu présenter un plan (B) voire les réelles raisons d’un premier refus, c’est ainsi que le (gouvernement ici il s’agit de la région) mais le résultat est le même par ce biais il impose et obtient ce qu’il veut

  2. Cette année Suau va voter un budget pire que celui de l’an passé qu’il a refusé de voter. Entre temps, il s’est fait soutenir aux élections départementales par Denat, social-libéral et pote de Manuel Valls, ainsi que par les « saucissons » (c’est ainsi qu’on appelle les socialistes dans les réunions de cellules du PC). Maintenant qu’il a été réélu en 2015 pour un 4e mandat (il est élu depuis 1998) qui le mènera jusqu’à la retraite, il peut se permettre d’être révolutionnaire à Alès et réformiste à Nîmes. Ses camarades apprécieront. Qu’il fasse quand même attention: à force de faire le grand écart, on peut se faire mal à l’entre-jambe.

    1. « Qu’il fasse quand même attention: à force de faire le grand écart, on peut se faire mal à l’entre-jambe. »
      Pas du tout les communistes n’ont plus de couilles.Par ailleurs votre analyse est excellente,je n’ai rien a y ajouter.

  3. bla bla et larmes de crocodiles , ils sont dans l’équipe départementale , qu’ils y restent pour  » ameliorer la situation des gardois  » comme le répète à l’envi M Bastide, un inconséquent politique tout comme son parti , le parti communiste français, qui critique la politique d’austérité menée par Hollande et les socialistes et cherche l’alliance avec les mêmes pour les prochaines elections et voilà ce que ça donne …des gens qui pleurent que » le budget n’est pas bon » mais qu’ils votent quand même , à l’insu de leur plein.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité