Société

ALÈS Loi El Khomri : 600 manifestants défilent en ville

Manifestation ce matin dans les rues de la ville. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Manifestation ce matin dans les rues de la ville. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Les syndicats ne lâchent rien. Une nouvelle manifestation contre le projet de loi Travail de la ministre Myriam El Khomri a rassemblé, ce samedi matin, au moins 600 personnes dans les rues de la capitale cévenole. Dès 10h30, la population a commencé à converger devant la permanence du député Fabrice Verdier. L'élu de l'Assemblée nationale a été habillé pour l'hiver : « Tu es un traître, un suppôt du patronat, un valet du capitalisme (…) Toi qui vote toutes ces lois antisociales concoctées par le gouvernement », lance Bernard Coste, secrétaire de l'Union locale CGT d'Alès.

Le cortège a ensuite traversé le centre-ville en musique pour rejoindre la place de la mairie, où une « assemblée de lutte » et un casse-croûte étaient prévus. L'occasion d'organiser les actions à venir, notamment la prochaine journée interprofessionnelle de grève, le 28 avril. Avant cette date, les syndicats alésiens seront reçus mercredi prochain, à 9h30, par Fabrice Verdier. Un comité d'accueil sera certainement présent.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “ALÈS Loi El Khomri : 600 manifestants défilent en ville”

  1. 1000 à 1500 SELON LES SYNDICATS ET 600 SELON LA POLICE ET OBJECTIF GARD. Passons. Quant aux discours pluralistes , ils ne sont pas bornés aux 2 phrases relevés par la journaliste. Il y a eu quelques analyses sur le fond de la réforme….malgré tout. Je le sais , j’y étais moi aussi.

  2. Comment faire plus concis…(en un seul mot sinon on serait grossier) la formule journalistique qui se base sur le scoop et les estimations policières pour résumer une manifestation sociale on y est accoutumé, mais cela devient lassant. Donc pour revenir plus en détail : les chiffres de la police sont volontairement minorés, quant aux différentes motivations de rejet de cette loi rétrograde elle se résume en fait en une seule qui est l’inversion de la hiérarchie des normes qui va permettre à chaque entreprise de faire sa propre Loi Sociale et quant on connait les liens de subordinations qui existent entre Employés et employeurs on comprend bien que c’est la raison majeure de rejet de cette Loi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité