Politique

DÉPARTEMENT En période estivale, les syndicats tentent de maintenir la pression

Ce matin, devant l'auditorium du Département. Photo : CM.
Ce matin, devant l'auditorium du Département. Photo : CM.
Ce matin, devant l’auditorium du Département. Photo : CM.

Moins de manifestants, ce matin, devant l’auditorium du Département… À l’approche des grandes vacances, seulement une quarantaine de grévistes ont signifié leur opposition aux suppressions de stestes, actées en 2015 par l’exécutif PS-PCF-EELV. 

« J’en suis à mon 17 ème jour de grève », lance Christophe Jeanjean, responsable de la CGT du Département. Ce matin, une quarantaine de syndicalistes, étiquetés CGT et Sud Solidaires, se sont rassemblés devant l’auditorium du conseil départemental. En période estivale, force est de constater que la mobilisation a perdu de sa superbe

Un dialogue social « inexistant »

Cette dernière se tenait à l’occasion du Comité Technique* du Département, l’une des instances paritaires que les syndicalistes ont décidé de bouder… « Aujourd’hui, le dialogue social est inexistant. Les élus viennent avec des propositions et, même si nous ne sommes pas d’accord, elles sont adoptées. Nous n’avons pas de pouvoir de blocage », poursuit le responsable syndical.

La suppression de 77 postes en 2015 reste en travers de la gorge des syndicats : « la charge de travail de ces postes supprimés incombe aux autres agents. Ils ne sont plus en capacité de rendre un service correcte aux usagers », expose de son côté Nathalie Gleizal, responsable de Sud Solidaires.

Dans le cadre du budget 2017 et face à l’impératif du Département de réduire la voilure, le dialogue social sera, une nouvelle fois, mis à rude épreuve. Les syndicalistes pourront-ils émettre de propositions concrètes à une direction générale et des élus, enclin à les étendre ? Les protagonistes ont tout l’été pour y réfléchir…

 *Instance de représentation des fonctionnaires et de dialogue avec leur employeur public.

Coralie Mollaret

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

2 commentaires

  1. qu’ils ne s’en fassent pas, ils vont les avoir les sous. Les Républicains leurs ont donné de l’argent suite à l’agression de leur secrétaire alors vous pensez bien que ces élus qui n’ont pas le courage de défendre leurs collaborateurs, de bloquer une augmentation d’impôts vont risquer d’énerve des cgtistes!

  2. Ce qui n’empêchera pas la CGT d’appeler, encore, le moment venu, à voter pour la « gauche » voir même la droite et négocier en retour avec le PS ou LR les avantages pour les dirigeants au nom de la lutte contre le FN, les heures sombres et bla-bla-bla comme elle le fit depuis des décennies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité