Nîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Les anciens ne se retrouvent plus dans l’esprit du club

Figure emblématique du Nîmes Olympique, Patrick Champ ne comprend pas les nouvelles restrictions (Photo Anthony Maurin)
Figure emblématique du Nîmes Olympique, Patrick Champ ne comprend pas les nouvelles restrictions ordonnées par Rani Assaf, le Président (Photo Anthony Maurin).

Depuis la saison dernière le Nîmes Olympique est en pleine restructuration. Après quelques grands changements, l'opération se poursuit et irrite les anciens joueurs du club.

C'est Patrick Champ, ancien joueur et entraîneur du Nîmes Olympique, qui porte l'affaire aux yeux de tous. En tant que représentant de l'Amicale des anciens du Nîmes Olympique et des anciens joueurs du club, le Nîmois explique la situation au grand public.

Etant conscients des efforts financiers et certainement humains que fait Rani Assaf, le Président, depuis qu'il a racheté le club, "Je pense que nous sommes le seul club en France dans cette situation. Il ne faut pas aller trop loin car nous avons quand même 80 ans d'histoire! Avec M. Assaf, il faut communiquer par mail. Nous sommes tombés de haut quand nous avons appris ces nouvelles restrictions. Après la vague de licenciements de l'année dernière, le grand ménage continue! Il faut croire le club était vraiment pourri...".

La cause de ces maux, la suppression de la carte "Crampons d'or" qui vient ajouter une certaine crainte quant à la future place des anciens du club au sein de la structure actuelle. "Cette carte était donnée à vie aux joueurs ayant évolué en D1. Elle donnait droit à une loge ouverte mais l'essentiel était que les spectateurs qui venaient aux matchs voyaient les idoles de leur enfance. Ils pouvaient discuter et se rappeler les bons et nombreux souvenirs vécus grâce au Nîmes Olympique. La proximité au sein d'un club tel que celui de Nîmes, ou la passion est aussi importante, c'est primordial! Le club est en train de se couper de cela".

A jamais collector? la dernière carte "Crampons dor" était donnée à vie aux anciens joueurs du club ayant évolué en première division (Photo Anthony Maurin)..
A jamais collector? La dernière carte "Crampons d'or" donnée à vie aux anciens joueurs du club ayant évolué en première division (Photo Anthony Maurin)..

150 personnes sont concernées par cette nouvelle donne et les invitations sont aussi réduites au strict minimum. "Je pense que le Président a décidé cela tout seul, sans conseil. Honnêtement, il ne gagne rien sur la billetterie en réalisant ce genre d'opération. C'est un camouflet, nous ne demandons pas d'argent, juste un peu de reconnaissance après que ce que l'on a fait pour le club! Même à Montpellier, nous les Nîmois, nous rentrons sans carte...". Et Patrick Champ de reprendre, "On ne peut pas oublier le passé à ce point... Le club est une institution. Les bénévoles et les anciens en sont la vitrine historique et vivante!" si les mots sont durs, le sentiment d'abandon est réel.

Concernant l'association qui elle aussi connaît des restrictions drastiques, Patrick Champ et les anciens souhaitent apporter leur soutien à la structure. "On veut donner un coup de main car la situation est compliquée. On veut aussi et surtout faire comprendre que des voix s'élèvent. Il ne faut pas oublier qu'à l'époque, il n'y avait que très peu d'argent dans le football, que les bénévoles et les anciens ont beaucoup donnés. J'ai peur que l'amour que l'on porte à notre club de cœur soit amoindri avec cette affaire. Il faut que les gens extérieurs au club et au foot voient que la situation est bizarre, on ne se retrouve plus dans la philosophie du Nîmes Olympique!".

Actuellement en train de remonter une équipe d'anciens joueurs, des quinquagénaires qui ont marqué le club par leur talent, Patrick Champ espérait mettre en lumière l'histoire du Nîmes Olympique, "Nous sommes un peu comme des ambassadeurs et on ne comprend plus cette situation".

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité