Société

ALÈS Les ambulanciers en grève illimitée

Les 12 chauffeurs de Supar mobilisés. Eloïse Levesque/Objectif Gard
Les 12 chauffeurs de Supar mobilisés. Eloïse Levesque/Objectif Gard

Drapeaux déployés rue Albert 1er. Depuis ce matin, les 12 ambulanciers CGT de l'entreprise Supar sont en grève illimitée. Ils dénoncent des conditions de travail dégradées : véhicules vieillissants, locaux insalubres et salaires versés en retard. "Notre dépôt de Mazac contient de l'amiante et héberge des rats. Sans compter qu'il n'y a aucun sanitaire, on ne peut ni se laver les mains, ni aller aux toilettes", fustigent-ils.

Quant aux voitures, elles transportent en moyenne 90 personnes par jour. Certaines d'entre elles n'ont ni chauffage ni climatisation, et plusieurs ceintures de sécurité sont déchirées. "On n'a même pas de chiffon pour laver notre outil de travail. On doit découper des draps récupérés sur les brancards de l'hôpital !"

Le local de travail des salariés, sans sanitaires. DR
Le local de travail des salariés, sans sanitaires. DR

Selon les salariés, plusieurs demandes ont été formulées depuis deux ans pour obtenir un nouveau local et des véhicules aux normes. Sans résultat. "L'employeur nous dit qu'il va agir, il ne se passe jamais rien", assure-t-ils. Pour le faire réagir, ils ont donc opté pour la solution ultime : l'arrêt de toute activité jusqu'à obtention de résultats concrets. Contacté par Objectif Gard, Eric Flament, patron de Supar, rassure : "On a eu une réunion vendredi dernier, et les revendications ont été acceptées, avec justificatifs. Mais la grève a été maintenue, simplement par principe".

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

3 réactions sur “ALÈS Les ambulanciers en grève illimitée”

  1. Une réaction patronale : « Les salariés maintiennent la Grève….par principe »….On aura tout vu, les salariés perdent des journées de salaire seulement pour se faire plaisir et par….principe. Non monsieur Flament, la grève n’est jamais faite par principe mais bien le dernier recours pour les salariés pour se faire entendre….On attend donc que ce Patron si « gentil » nous affiche les photos des nouveaux locaux et des nouveaux véhicules

    1. Effectivement ce patron ambulancier est assez caricatural du moins je l’espère sinon le secteur est bien en mal en point. En plus, les malades sont transportés dans ces véhicules « indignes » sans chauffage ou climatisation!
      La SECU devrait réagir et homologuer après contrôles les véhicules autorisés à transporter les malades. Le reste relève de l’Inspection du travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité