Politique

ST-HILAIRE-DE-BRETHMAS Référendum sur le golf : le débat

Les opposants de la ZAD golfique et ceux de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes réunis sur les terres agricoles mencaées de Saint-Hilaire-de-Brethmas. Photo DR/S.Ma
Photo d'illustration DR/OG
Photo d’illustration DR/OG

Le 16 octobre prochain, un référendum sur le projet de golf à St-Hilaire se déroulera à l’initiative de la commune. Cette consultation sans valeur juridique doit clore – en théorie – des années de guerre froide entre les parties. En amont, un débat sera organisé ce jeudi 15 septembre à la salle Louis Benoit à 18h. Chaque citoyen, élu, association… pourra exposer ses arguments. Ce rendez-vous attendu marque le début d’une courte campagne qui s’annonce fidèle aux Municipales 2014. Les coups politiques fusent déjà.

Premier round. Pourtant officiellement opposé au projet, le maire Jean-Michel Perret a annoncé qu’il ne participerait pas au débat. « Il doit garantir la bonne tenue équitable du scrutin et des échanges, c’est son rôle en tant que maire. Il a un avis personnel, que tout le monde connaît, qu’il ne renie pas, bien au contraire. Mais son rôle l’oblige à respecter cette neutralité« , justifie sa majorité.

Pour Alain Cheyrézy, président de l’association « St-Hilaire avenir », c’est un « simulacre de réunion publique » : « Il n’a que le courage de la neutralité. Quel crédit peut-on apporter à un premier magistrat pris en flagrant délit de mensonge ? » Le groupe d’opposition du même nom ne participera donc pas à la rencontre de jeudi. Contrairement à l’autre groupe « Osez St-Hilaire », avec qui il s’était pourtant allié il y a quelques semaines pour la cause golfique. Alain Cheyrézy et ses alliés animeront leur propre réunion le 27 septembre à St-Hilaire.

Deux bonnes raisons d’éviter l’affrontement ?

Lire aussi :

ST-HILAIRE Golf/référendum : l’opposition unie entre en campagne

 

 

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Articles similaires

5 commentaires

  1. A priori, en matière de mensonges Cheyrezy et ses amis en connaissent un rayon. Le maire n’a rien à leur apprendre. Cheyrezy, ferait mieux de nous dire pourquoi ces mentors Roux et Bueno , respectivement maire et premier adjoint de l’ex majorité qui l’ont adoubé, ont été mis en examen . Cela intéresse aussi les saint-hilairois de savoir si on a ou non des ripoux tendance Sarkozy ou Balkany dans le secteur.
    Quant à ce délirant projet de caste , l’affaire ne se termine pas le 16 octobre au soir. Dans le pire des cas , il y a enquête publique voire tous les recours juridiques. On n’est pas prêt de saccager et de privatiser le dernier territoire naturel de cette commune pour faire mumuse avec une balle de golf. Heureusement.

  2. Ignorantin, ignorantis, ignorantum…vous n’êtes pas contre ce projet, vous êtes vicéralement opposé à ceux que vous croyez être éventuel utilisateur de ce golf.

  3. Il y a surtout pas d’argent à gaspiller sur ce projet caricatural à tout point de vue ( agriculture, eau, biodiversité, habitat en campagne, finances , magouilles, affairisme…) .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité