A la unePolitique

ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine

Charmag.
Charmag.

Amis lecteurs, en cette année d'élections, nos indiscrétions vont s'avérer d'utilité publique… 2017 marque également le retour de Charmag, notre dessinateur, qui croquera chaque dimanche nos responsables politiques. Restez connectés !

Deux faux pas de Rivenq. Cette semaine, dans nos colonnes, nous évoquions la candidature difficile, voire impossible, de l’Alésien Christophe Rivenq sur la 4ème circonscription du Gard. Celui-ci se plaignait d’une loi « inacceptable » et « injuste ». Seulement, sa sortie médiatique n’a pas été approuvée par les siens. Dans l’ombre, beaucoup lui ont reproché cette phrase audacieuse : « Je suis persuadé que les tribunaux me donneront raison. Ca fera jurisprudence ». Deuxième maladresse : quand on prend en exemple un cas douteux, autant piocher dans le camp adverse… Et là, c’est la boulette : Rivenq explique qu’en cas d’inégibilité, il présenterait un autre candidat qui : « je vous l’assure déjà, ne sera pas ma femme… Nous ne sommes pas les Balkany ! ». Oh la bourde ! Patrick Balkany, ami de toujours de Sarkozy, ancien président de la République très apprécié par Les Républicains du Gard. Pas bon, Rivenq… Pas bon…

No stress au FN. Alors que ces dernières semaines, voire même depuis plusieurs mois pour certains, les annonces de candidatures aux législatives pleuvent, il est un parti qui ne se presse pas : le Front national. Un oubli ? Non, une stratégie : le parti lepéniste donne la priorité à la campagne pour l’élection présidentielle et prend son temps pour annoncer officiellement des candidatures qui seraient toutes d’ores et déjà décidées en interne. Leur présentation devrait intervenir « fin février, début mars », nous a confié le secrétaire départemental du Front, Yoann Gillet. Si pour l’heure, les noms des candidat(e)s (mis à part Gilbert Collard, qui repart sur la 2) n’ont pas filtré, « nous respecterons la parité, et peut-être même que nous la dépasserons », précise le chef du FN dans le Gard, ce qui signifie — vous l’aurez deviné — au minimum trois candidates.

Législatives : la déception de Catherine Rocco (LR). L’élue de Caveirac y aura cru jusqu’au bout. Ralliée à François Fillon, elle avait des vues sur la 5ème circonscription et pensait que « tout allait changer après la Primaire ». Entendez par là : la révision des investitures, puisque sur la 5ème, c’est l’Alésienne Léa Boyer (22 ans) qui a été pré-investie. Catherine Rocco n’est pas la seule : le chef d’entreprise Olivier Jalaguier avait également « réactivé » sa candidature. Désillusion la semaine dernière… Léa Boyer a définitivement été désignée par Les Républicains ! Déçue, un peu amer même, MM Rocco lâche (sans citer de noms) : « Je me sentais prête à partir après tant d’années. J’estime que pour partir aux Législatives, il faut avoir de l’expérience ».  Expérience ou non, une chose est sûre : Léa Boyer peut facilement candidater pour l’émission de Nagui (France 2) : Tout le monde veut prendre sa place…

L’animateur de Nîmes Métropole. Vous organisez une soirée mais vous craignez que l’ambiance ne soit pas au rendez-vous ? Une fête d’anniversaire, un pot de départ, un meeting ? Faites appel aux services du meilleur chauffeur de salles du Gard : Jacques Prévost ! Cet ancien rédacteur en chef de France Bleu Gard-Lozère et aujourd’hui bras droit d’Yvan Lachaud a démontré tous ses talents d’animateur mardi dernier lors des vœux de Nîmes Métropole. L’image était amusante : sur scène, Yvan Lachaud prononçait ses vœux aux 900 convives. Dans son dos, caché derrière un rideau, Jacques Prévost guettait un silence de son patron pour lancer, de toutes ses forces, les applaudissements par la suite repris par le public. Ah la spontanéité...

La folle histoire de Christophe Apeupré... Ce soir, les deux candidats qui s'affronteront au second tour des primaires de gauche seront connus. Les résultats défieront-ils les pronostics les plus pessimistes ? Le suspense reste entier. De son côté, Christophe Clauzel, secrétaire de la section PS d'Alès, semble avoir le trouillomètre à zéro. À la question, combien y-a-t-il d'adhérents au PS dans le Gard, le militant répond 1100. En fait, c'est 980... Deuxième essai : combien de bureaux de vote pour les primaires de 2011 ? Il avance 120. Oups... C'était 138. Un petit problème de mémoire bien opportun qui minimise la chute par rapport à cette année... Ironie de l'histoire, le militant rêveur sera celui qui collectera les résultats pour les transmettre aux magistrats ce soir... Espérons que son étourderie ne lui joue pas qu'un tour.

Les rendez-vous secrets d'Alès Agglo. Avant que le divorce ne se termine devant le juge, Alès Agglo et St-Hilaire-de-Brethmas ont décidé de tenter une conciliation surprise. Depuis deux mois, hauts fonctionnaires et élus se sont rencontrés à plusieurs reprises pour évoquer l'avenir du terrain du feu projet de golf. Le 1er février, St-Hilaire organisera son premier atelier participatif "afin de proposer des idées de projets alternatifs à Alès Agglomération", les partis se sont donnés rendez-vous après pour un éventuel accord sur un projet commun. En espérant que cet effort mutuel fasse enfin son trou.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité