A la unePolitique

ÉLECTIONS Dans le Gard, les patrons font entendre leurs voix

Eric Giraudier, président de l'UPE 30, au Mas Merlet. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Eric Giraudier, président de l'UPE 30, au Mas Merlet. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Des grands oraux de l'économie seront organisés dans les six circonscriptions du Gard en vue des Législatives. 

Ce mercredi matin, le président de l'UPE 30 a organisé l'un de ces déjeuners de presse dont il a le secret. Rendez-vous avait été pris au Wine Bar, en face des Arènes de Nîmes. Au menu : les temps forts de 2017. Fraîchement élu à la CCI 30, le président de l'UPE 30, Éric Giraudier, court son deuxième et dernier mandat. "Débuté en juin, mon mandat durera trois ans. Ensuite, je prendrai le relais de Francis Cabanat à la présidence de la CCI 30", annonce-t-il.

L'année 2017 sera riche pour l'organisation patronale avec la Présidentielle suivie des Législatives. Une fois encore, les chefs d'entreprise gardois veulent faire entendre leur voix. Fin mai, un grand oral de l'économie sera organisé dans les six circonscriptions du Gard. "L'objectif est d'interpeller les candidats aux Législatives sur les sujets économiques de notre territoire. Nous devons continuer d'ouvrir les échanges entre le monde de l'entreprise et les décideurs publics", poursuit le président Giraudier.

La droite n'a plus le monopole de l'entreprise

Si au niveau local les discussions existent, à l'échelle nationale ça semble plus compliqué… Dans le viseur des patrons : la loi de Finances 2017 qui impose le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, effectué par les entreprises. "C'est une aberration !", dénonce l'UPE 30, "les entreprises doivent faire le boulot à la place de l'État". Le manque de concertation avec le gouvernement est également pointé du doigt : "les dispositions de la loi El Khomri n'ont malheureusement pas été suffisamment loin… La frilosité politique l'a emporté".

Dans un paysage politique en pleine mutation, la droite n'a plus le monopole de l'entreprise. À travers le CICE (Crédit d'Impôt pour la Compétitivité et l'Emploi), ou la fameuse loi Khomri, la gauche et ses "réformateurs" ont montré leur intérêt pour l'entreprise. Politiquement neutre, Eric Giraudier l'assure : "cette prise de conscience est  due au sérieux de nos actions. Réunir 1 000 patrons lors de notre soirée "Place à l'entreprise", ce n'est pas rien…". La prochaine soirée se déroulera le 5 juillet au Mas Merlet.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “ÉLECTIONS Dans le Gard, les patrons font entendre leurs voix”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité