Politique

GARD Gauche, droite… À chacun sa vision de la femme

Ce mercredi matin sur le marché de Pissevin. Photo : CM.
Ce mercredi matin sur le marché de Pissevin. À gauche, les communistes Vincent Bouget et Sylvette Fayet. À droite : la socialiste Jacqueline Chapon. Photo : CM.

La lutte pour les droits des femmes dépasse-t-elle les clivages politiques ? C’est ce que nous avons cherché à savoir, ce mercredi, en interrogeant plusieurs responsables à gauche comme à droite.

8 mars, journée des droits des femmes... Pour l'occasion, la gauche nîmoise a donné rendez-vous aux électeurs au marché de Pissevin. Ne rêvez pas… On est encore loin des distributions de tracts communes entre socialistes et communistes même si, sur la question, les deux familles sont assez proches. Un oeillet rouge à la main (symbole de liberté), Sylvette Fayet estime : « les droits des femmes sont menacés par des politiques rétrogrades ». 

L'avortement, oui mais…

Comme ses camarades PS, la conseillère municipale PCF et soutien de Jean-Luc Mélenchon à la Présidentielle, a peu goûté aux déclarations de François Fillon sur l’IVG. Le candidat Les Républicains à la Présidentielle ayant expliqué que sa « foi personnelle » l'empêchait « d'approuver l’avortement ». « Si c’est dans la loi, rien n’est acquis », pointe la socialiste Jacqueline Chapon. « Je ne peux pas laisser dire ça ! », rétorque Pascale Mourrut. La candidate Les Républicains aux Législatives sur la 2ème circonscription, prend la défense de son candidat, assurant qu'il a exprimé une position « personnelle », « ne remettant pas en cause la loi ». Pas question donc, pour la droite, d'inscrire le principe de l'IGV dans la Constitution… Une proposition portée par Jean-Luc Mélenchon pour sécuriser ce droit, dépénalisé en 1975. Pas question, non plus, d’augmenter le nombre de plannings familiaux et de structures pratiquant l’IVG, comme le proposent Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon.

À chacun son boisseau de propositions

Pour Pascale Mourrut, la question du droit des femmes « transcende les partis politiques ». Pourtant, pour parvenir à l'égalité homme-femme, les solutions divergent d'un camp à l'autre, selon les valeurs de chacun. Pour favoriser le partage des tâches, Benoît Hamon propose d'étendre le congés paternité de 10 jours à 10 semaines avec 11 jours obligatoires. Une mesure que Mme Mourrut ne soutient pas : « Vous imaginez ce que ça peut représenter pour les petites entreprises ? Très franchement, ça ne me paraît pas indispensable ». Idem sur les inégalités salariales, les socialistes proposent d'accroître les sanctions, à l'instar de Jean-Luc Mélenchon, qui va même plus loin en interdisant l'accès aux marchés publics aux sociétés contrevenantes. La droite, opposée à tout interventionnisme économique, veut simplement renforcer les contrôles…

Le candidat François Fillon a toutefois quelques propositions intéressantes sur les familles monoparentales. Le Républicain souhaite étendre des dispositifs existants, comme « un accès prioritaire aux logements sociaux et aux crèches pour les mères célibataires », met en exergue Pascale Mourrut. La droite propose également des incitations financières pour développer des crèches en entreprise…

Bref, en ces temps électoraux, il ne serait pas bienvenu d'ignorer les droits des femmes. Toutes les voix politiques se sont donc fait entendre. Comme pour le reste, il faudra faire un choix parmi les promesses, en espérant qu'elles n'engagent pas que ceux qui les croient.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité