Politique

PRÉSIDENTIELLE Second tour : l’Insoumise Geneviève Sabathé votera blanc

La candidate FI aux législatives sur la 3e circonscription Geneviève Sabathé (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)
La candidate FI aux législatives sur la 3e circonscription Geneviève Sabathé (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

Elle n’a pas attendu le résultat de la consultation lancée par le mouvement de Jean-Luc Mélenchon, qu’elle représente en tant que candidate aux législatives sur la troisième circonscription.

Geneviève Sabathé a annoncé hier soir son intention de voter blanc ou nul pour le second tour : « Ce choix est un choix de raison, longuement réfléchi. Il m'est impossible de participer à cette mascarade de démocratie. Je ne veux plus me laisser enfermer dans un système qui légitime le choix du moins pire. »

La candidate donne désormais « rendez-vous aux élections législatives à tous ceux qui veulent vraiment en finir avec ce monde inégalitaire et destructeur d’espoir » et estime que les futurs députés de la France Insoumise « seront un contrepouvoir puissant » : « nous sommes en mesure d’être potentiellement présents au second tour dans 451 circonscriptions. »

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

18 réactions sur “PRÉSIDENTIELLE Second tour : l’Insoumise Geneviève Sabathé votera blanc”

  1. Les personnes qui choisiront de voter blanc ou nul voteront Le Pen, aussi sûrement qu’au premier tour celles qui ont voté Le Pen (et non pas Fillon éventuellement) ont voté Macron et relégué Melanchon. Les résultats sont là.
    Les experts sont formels : ceux qui n’osent pas voter Le Pen au second tour peuvent le faire indirectement en s’abstenant ou en votant blanc ou nul. Les suppôts du parti d’extrême droite n’oublieront pas, eux, d’aller voter Le Pen.
    Ce point de vue peut certes être discuté mais il doit surtout faire l’objet d’une explication claire auprès des électeurs indécis ou déboussolés. Ils doivent s’exprimer -ou pas- en toute connaissance de cause, même si le nom de notre futur Président se devine aisément en dépit des gesticulations actuelles financées par… l’union Européenne qui nourrit aussi nos agriculteurs qui nous permettent de manger…
    L’ignorance et le mensonge sont rois dans cette campagne !
    Victor Hugo, au secours !

    1. J’ai rarement vu un raisonnement aussi simpliste et caricatural.
      Le projet de macron est complètement antinomique avec celui de mélenchon. Le seul argument usé jusquà la corede consiste à crier une fois de plus « au loup fasciste ». Et c’est ainsi que le système perdure quelques années supplémentaires. Les socialistes et la droite , les stimuleurss objectifs du FN, qui ont enfanté et nourrit ce partipar leur mauvaise gestion et la trahison ( pour la gauche) de leurs promesses se débrouilleront pour battre leur créature. Au passage ils devraient battre leur coulpe plutôt de culpabiliser les autres.
      Pour moi.. Macron gagnera (vu son avance il gagnera) mais avec le moins de voix possible j’espère c’est à dire que le total des abstentionnistes + les votes blanc et nul soit supérieur à ces voix « utiles ». Le vote utile n’est pas un vote d’adhésion, il devient un vote de dégoût différencié…tout cela grâce aux sondeurs. Plus de la moitié des 24% de macron du 1er tour ont voté …non pour ses idées mais pour faire barrage au FN… à cause des sondages. C’est n’importe quoi! Moins de 10% …adhérent à ses idées du prototype systèmique.
      Vous feriez mieux de faire référence à Jarry et Ubu et laisser tranquille Hugo.
      Pour moi ce sera un dessin de Charly Hebdo.

  2. J’emprunte ici les mots d’une femme exceptionnelle, Manuela Cadelli, des mots que je partage à cent pour cent: « Le temps des précautions oratoires est révolu ; il convient de nommer les choses pour permettre la préparation d’une réaction démocrate concertée, notamment au sein des services publics.

    Le libéralisme était une doctrine déduite de la philosophie des Lumières, à la fois politique et économique, qui visait à imposer à l’Etat la distance nécessaire au respect des libertés et à l’avènement des émancipations démocratiques. Il a été le moteur de l’avènement et des progrès des démocraties occidentales.

    Le néolibéralisme est cet économisme total qui frappe chaque sphère de nos sociétés et chaque instant de notre époque. C’est un extrémisme.

    Le fascisme se définit comme l’assujettissement de toutes les composantes de l’État à une idéologie totalitaire et nihiliste.

    Je prétends que le néolibéralisme est un fascisme car l’économie a proprement assujetti les gouvernements des pays démocratiques mais aussi chaque parcelle de notre réflexion. L’État est maintenant au service de l’économie et de la finance qui le traitent en subordonné et lui commandent jusqu’à la mise en péril du bien commun.

    L’austérité voulue par les milieux financiers est devenue une valeur supérieure qui remplace la politique. Faire des économies évite la poursuite de tout autre objectif public. Le principe de l’orthodoxie budgétaire va jusqu’à prétendre s’inscrire dans la Constitution des Etats. La notion de service public est ridiculisée.

    Le nihilisme qui s’en déduit a permis de congédier l’universalisme et les valeurs humanistes les plus évidentes : solidarité, fraternité, intégration et respect de tous et des différences. Même la théorie économique classique n’y trouve plus son compte : le travail était auparavant un élément de la demande, et les travailleurs étaient respectés dans cette mesure ; la finance internationale en a fait une simple variable d’ajustement. »

  3. heureusement qu’elle est de gauche . C’est une lâcheté et je lui annonce une veste aux législatives,elle n’aura pas froid pour l’hiver qui arrive

  4. Sans faire le jeu du FN, ceux qui s’abstiennent ou votent blanc vont, de facto, resserrer l’écart de voix entre EM et Le Pen. Ce que je veux dire c’est qu’en réduisant cet écart à, par exemple 60/40 (ou moins encore), vous faites du FN le premier parti d’opposition (LR & PS n’étant plus audibles depuis le soir du premier tour). La FI ne pourra revendiquer que les 19,58% du premier tour, pas le volume des blancs/abstentionnistes du deuxième, quoiqu’elle en dise.
    Enfin, et c’est certainement l’effet le plus pervers, avec un FN haut au second tour et un faible écart, c’est leur donner un formidable élan pour les législatives et les inscrire, malgré vous, dans une optique de grand chelem dans le Gard.
    Et puis, faire l’amalgame et le raccourci entre néolibéralisme (ce que n’est pas EM, quoiqu’en pense les militants FI) et fascisme ne fait qu’entretenir la confusion. Les mots ont un sens, et on ne peut pas dire n’importe quoi.

  5. Voter Macron pour faire barrage au FN c’est voter pour défendre les valeurs de la république Ce n’est pas un choix politique c’est un choix moral
    Faire de la cuisine politique en votant blanc ,nul ou restant à la maison ,c’est oublier ses valeurs
    Peut on imaginer ce qu’auraient été les résistants si au non du fait que De Gaule était le représentant de la droite nationaliste ils avaient  » voté blanc  »
    Tout n’a pas la même valeur le fascisme ce n’est pas le libéralisme et l’insoumission ne devrait pas étre le sectarisme

    1. insoumis c’est une phrase toute faite, la réalité d’un choix de vie tout autre.
      Maintenant jamais je ne laisserai une chance d’élection à une raciste.

  6. A travers ses réponses Mme Sabathe nous fait un cours et veut nous donner des leçons. Pour qui se prend-elle ? Faites de la couture ou du jardinage et passez-y vôtre rage. Avez-vous au moins déjà écrit quelques phrases positives et non agressives ? Bonne chance pour votre petit tour aux législatives même si je ne vote pas sur cette circonscription.

  7. alors là ça fait rire, quelles leçons de morale ! les girouettes bagnolaises fraîchement macronistes qui viennent nous parler de faible écart et des législatives. Non seulement, on nous impose de voter pour Macron, mais en + il faudrait lui donner sa majorité ! ben voyons ! si c’est ça l’alternative, le recyclage des apparatchiks. Et vous étonnez pas si le FN monte dans le Gard, c’est d’abord la faute aux cumulards locals qui n’ont rien fait pour leur territoire ! assez de culpabiliser les autres !

  8. Voter blanc ca c’est du courage! autant rester au lit le dimanche des élections. Il est peut être nécessaire de rappeler que voter blanc ca ne sert à rien. Un petit scenario 35 millions de blancs 1 million de macron 2 millions de Le pen Le pen est présidente Yes…

  9. La prétendue menace du fascisme est surtout une ruse pour masquer les graves difficultés du capitalisme contemporain condamné à subir les foudres des peuples excédés si ont ne leur donne pas quelque chose de plus haïssable à se mettre sous la dent. Quoi de plus haïssable que le retour du fascisme? Pourtant, nul ne peut ignorer les liens de plus en plus mortifères entre les puissances de l’argent et les régimes autoritaires. Rien n’a changé depuis le terrible adage des banquiers: « Plutôt Hitler que le Front populaire! » Si quelque chose a changé les candidats du capitalisme destructeur de bonheur ont un air ripoliné. on les dirait sorti d’un catalogue de vente par correspondance, des mannequins au sourire niais qui semblent aussi innocents qu’inoffensifs. Mais derrière eux, c’est toute l’Oligarchie prête à tout et même à porter au pouvoir le fascisme pour protéger ses intérêts de classe. Dans l’état actuel des choses les succès électoraux des extrêmes-droites font bel et bien l’affaire du capitalisme en place. Ils permettent aux médias de confondre dans la même opprobre les « populistes de l’extrême droite et ceux de l’extrême gauche », et de faire oublier que les premiers sont pro-capitalistes (comme le montre la qualification qu’ils se sont donné d’extrême droite) et donc des alliés possibles, tandis que les seconds sont les seuls adversaires dangereux potentiels du système de pouvoir du capital. Si je vote blanc, c’est que l’ultra-capitalisme vit ses dernières heures si nous savons dénoncer son plan. Certains d’entre vous pensent que je donne des leçons mais ils feraient bien de lire les écrits de penseurs du monde entier sur ce sujet. Quant à ceux qui m’annoncent une veste pour le printemps… qu’ils sachent que je n’ai pas d’ambition pour moi-même, ce qui me rend assez invulnérable aux provocations.

    1. « Pas d’ambition pour moi même » ….
      Marrant de la part de quelqu’un qui s’est présentée partout…

  10. En vous abstenant, vous donnerez de l’élan et de l’argent au FN.
    En votant Macron vous ferez une toute petite infidélité à l’extrême gauche incarnée par l’ancien sénateur socialiste Melanchon.
    Il se dit peu soumis au grand capital et insoumis pour tout le reste : que de beaux discours déconnectés des réalités !
    En attendant mieux, la démocratie vous remercie par avance de la soutenir face à la famille Le Pen au grand complet maintenant avec Dupont-Aignan. En attendant Wauquiez le Républicain… dans 5 ans.
    Prenez vos responsabilités SVP. Au moment de l’accès de Hitler à la chancellerie, l’extrême gauche allemande s’était abstenue, sauf erreur que vous signalerez.

  11. Édouard réchauffe les vieilles antiennes du Parti Communiste Français moscovite qui a fini à moins de 5 %, n’est ce pas ?
    Les patriotes ne se tromperont pas en soutenant massivement Emmanuel Macron, notre futur Président, jeune, intelligent, réaliste et travailleur qui seul peut redresser notre pays dans le contexte mondialisé actuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité