Politique

GARD Les Républicains veulent se refaire

Candidat à la présidence des Républicains, Daniel Fasquelle au centre) a rencontré les militants gardois lundi après-midi. Photo : Coralie Mollaret)
En campagne pour la présidence des Républicains, Daniel Fasquelle (au centre) a rencontré les militants gardois, lundi après-midi. (Photo : Coralie Mollaret)

Ramenée à son socle par l’élection du Président Macron et la montée du Front National, la droite traditionnelle cherche à se reconstruire.

Ce lundi, les Républicains du Gard ont fait leur rentrée politique. Quai de la Fontaine, élus et militants portent encore les stigmates de leur « défaite historique. » Franck Proust, nouveau secrétaire départemental du Gard, se rend à l’évidence : « si nous sommes dans l’état où nous sommes, c’est parce que nous n’avons pas su écouter les militants et les Français. » Alors pour se remettre en selle, les adhérents LR vont devoir miser sur le bon cheval les 10 et 17 décembre, à l'occasion de l’élection du président de leur mouvement.

Candidat fraîchement déclaré, Daniel Fasquelle a réservé son premier déplacement aux Gardois. Face à Laurent Wauquiez, l’homme part avec un handicap : il n’est pas ou peu connu du grand public. Député du Pas-de-Calais, il est le trésorier du parti, nommé en 2014 par Nicolas Sarkozy. S’il s’est attaché à « redresser les comptes du parti », c’est le parti lui-même qu’il espère aujourd'hui relever. Parce qu’il l’assure : « si nous ne faisons rien, je suis convaincu que la droite parlementaire peut disparaître, comme c’est le cas en Autriche. Dès lors, c’est la voie ouverte au Front National. »

Quelle offre politique ?

Pour convaincre les militants, Daniel Fasquelle propose plusieurs mesures. La première : « redéfinir les valeurs de la droite » à travers une consultation des adhérents. Si il ne l’avoue qu’à demi-mot, le Président Macron reprend une partie des idées de la droite, incarnée en partie dans la réforme de l’ISF ou la baisse des charges sociales. De ces valeurs, découleront des mesures et contre-propositions concrètes. Cette clarification permettrait de proposer une nouvelle offre aux électeurs et ainsi, de retrouver une place sur l'échiquier politique.

Pour y parvenir, il faut travailler sur « le fond des sujets » et moins « la forme (!)  » En ce sens, Daniel Fasquelle souhaite créer « une fondation. » Une sorte de « think tank », de « boite à idées » dans laquelle le parti pourrait piocher et élaborer son projet. L’idée n’est pas nouvelle, mais Les Républicains ne l'avait pas mise en pratique … Enfin, Daniel Fasquelle aimerait donner davantage la parole aux militants, en leur donnant la possibilité d’organiser un référendum. Une nouveauté pour le parti bonapartiste. De quoi éviter peut-être, les candidatures jusqu’au-boutiste de candidats mis en examen…

Coralie Mollaret

Lire aussiGARD Léa Boyer, porte-parole nationale « pour sauver la droite »

NÎMES Franck Proust mis en examen pour trafic d’influence et favoritisme

GARD Les Républicains : le changement, c’est maintenant !

 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “GARD Les Républicains veulent se refaire”

  1. Faut-il rappeler que le Premier ministre français actuel est issu du parti Les Républicains ? De même que les seigneurs de Bercy.
    Wauquiez qui court derrière Cioti l’oublie un peu semble t’il !
    Ce n’est pas en reprenant les refrains lepenistes et philipotistes et avec des Fournier et des Plantier qu’il fera gagner le moignon restant aux Républicains.
    Nous connaissons déjà 2 candidats pour l’élection présidentielle de 2022 : Marine Le Pen et Laurent Wauquiez… mais l’échéance est lointaine et il peut se passer plein de choses, n’est ce pas ?

  2. Le chantier est effectivement d’envergure pour les républicains en France mais plus particulièrement dans notre département. Des résultats électoraux catastrophiques. C’est dire si les militants ont la gueule de bois. Malheureusement l’absence de renouveau au sein du partie, les chaises musicales pour toujours au final avoir les mêmes ne font que décourager les militants et dans un sens large les électeurs. C’est dès à présent qu’il faut réfléchir pour les élections notamment municipales de 2020 sinon le parti deviendra un groupuscule assis sur des ruines….

  3. De toutes façon la nouvelle droite version LW c’est la droite dure radical, fermée bref autant que les LR aillent avec les FN. ce sera davantage lisible. Car les nouveaux LR et le FN vont désormais se marcher dessus!!!! Décidémment ils ne comprennent jamais rien ces LR.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité