Société

PONT-ST-ESPRIT Vers un Espace de vie sociale dans le centre ancien

Le centre ancien de Pont-Saint-Esprit, classé quartier prioritaire dans le cadre de la politique de la ville, doit rejoindre ceux de Beaucaire, d’Alès, de Nîmes Pissevin et route de Beaucaire dans ce dispositif.

La convention liant la mairie de Pont, la CAF et la Fédération des foyers ruraux du Gard en vue de la création d'un Espace de vie sociale a été signée mercredi (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Une convention de mise en place d’une étude de préfiguration d’un Espace de vie sociale a été signée mercredi après-midi par la mairie, la Caisse d’allocations familiales du Gard et la Fédération des foyers ruraux du Gard.

« Un nouvel outil pour ce quartier »

« L’objectif est d’équiper chaque quartier prioritaire d’un centre de vie sociale, une structure d’animation de la vie sociale de proximité qui doit favoriser le lien social et intergénérationnel, fait par les habitants, pour les habitants », résume le président du conseil d’administration de la CAF du Gard François-Xavier Degoul. « C’est un nouvel outil pour ce quartier, qui est l’objet de toutes nos attentions », se félicite le maire Roger Castillon.

Un quartier qui bénéficie, comme les autres classés prioritaires à travers le pays, « de moyens spécifiques pour prendre en compte les difficultés et les contextes particuliers, on se donne neuf mois, voire un an pour bien réfléchir ensemble et favoriser les initiatives des élus, des habitants et des associations », précise le directeur de la CAF du Gard Frédéric Turblin.

Une certitude à ce stade : le futur Espace de vie sociale sera confié à la Fédération des foyers ruraux du Gard, qui regroupe pas moins de 40 associations et 2 500 adhérents. Une Fédération qui compte bien s’inspirer de son dispositif beaucairois, « qui a permis en dix mois de récupérer 80 familles et 20 personnes isolées, c’est ce même schéma qu’on pourrait proposer à Pont-Saint-Esprit », note le président de la Fédération Michel Bres. De quoi inspirer ce commentaire à l’adjoint aux affaires sociales Jean-Marie Daver : « nous avons des idées, vous avez l’expérience. »

Les travaux vont débuter très rapidement, puisqu’une première réunion est prévue jeudi prochain. La phase diagnostic doit durer jusqu’au dernier trimestre 2018.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité