Politique

POLITIQUE La police à l’école ? « Une réponse à la Trump » pour le communiste nîmois Denis Lanoy

Denis Lanoy (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Denis Lanoy secrétaire de la section PCF Nîmes n'a pas manqué de réagir suite à l'annonce du ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, à l’issue d’un comité stratégique, de réfléchir à l'entrée de la police dans les établissements scolaires, après la polémique qui a entouré la vidéo d’une enseignante, braquée avec une arme factice par son élève, dans un lycée de Créteil.

"Curieuse annonce en fin de semaine dernière. Les ministres de l’Intérieur et de l’Éducation, tout en réaction émotive suite à la divulgation sur les réseaux sociaux d’une violente agression subie par une enseignante, proposent de faire entrer la police dans les établissements scolaires. C’est une « réponse à la Trump », sans nuance et sans appel à la raison" indique Denis Lanoy.

"Non, là, on préfère le sensationnel et l’émotionnel. En effet pourquoi ne pas avoir simplement annoncé qu’au lieu d’ouvrir un bureau de police dans les établissements scolaires, on allait mettre davantage de professeurs dans les écoles, collèges et lycées. C’est de profs que l’école a besoin, pas de policiers. C’est d’enseignants que la jeunesse a besoin, pas de policiers" termine le représentant du Parti communiste Nîmois.

 

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité