Société

BAGNOLS Les collèges et le lycée de Bagnols mobilisés contre le harcèlement scolaire

Les élèves participants ont été distingués lors d'une soirée spéciale mardi soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Les élèves participants ont été distingués lors d'une soirée spéciale mardi soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Une cinquantaine d’élèves des collèges Bernard-de-Ventadour, du Bosquet et Gérard-Philipe, ainsi que le lycée Albert-Einstein de Bagnols ont participé ces derniers mois à un projet transversal autour du harcèlement scolaire.

Ainsi, chaque établissement a réalisé un petit film sur le sujet, avec le réalisateur local Alexis Godin et le comédien et professeur de théâtre Nicolas Maury. Ces films étaient projetés mardi soir à la Pyramide de Bagnols dans le cadre d’une soirée dédiée au harcèlement scolaire. Les collégiens et leurs professeurs ont été distingués par le maire, Jean-Yves Chapelet, et son adjointe à l’éducation, Ghislaine Pagès, pour leur implication.

Sélectionné pour un concours national

Car les films, au-delà d’avoir sensibilisé les jeunes lors de leur tournage, servent désormais à sensibiliser plus largement à cette question de société. Ainsi, le projet du collège de Ventadour a fait partie des 80 films sélectionnés au niveau national dans le cadre du concours « Non au harcèlement », celui du collège Gérard-Philipe a été projeté en début d’année scolaire aux élèves de sixième, et celui du Bosquet en heure de "vie de classe", pour engager la discussion.

Car le harcèlement scolaire, « il faut en parler », martèle la commandante de police du commissariat de Bagnols, Isabelle Pascal, très investie sur cette question, qui intervenait après la projection. Il faut dire que ces violences, physiques ou morales, commises dans le monde réel ou sur internet, mais toujours répétitives, ont de lourdes conséquences sur les victimes. « Certains vont avoir du mal à dormir, refuser d’aller à l’école et malheureusement parfois aller jusqu’à une tentative de suicide », rappellera la policière, avant d’admettre que « d’en parler c’est compliqué. »

Alors pour permettre aux victimes de briser le silence, le commissariat propose un accueil particulier pour les victimes avec son intervenante sociale. Confidentialité et accompagnement dans les procédures sont garantis. Quant aux harceleurs, ils risquent gros. « Le harcèlement scolaire est puni par la loi », rappelle la commandante de police. Sur instruction du procureur de la République, ils encourent une mise en examen et des sanctions éducatives.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité