Politique

BAGNOLS/CÈZE Municipales : la France insoumise se lance

Mathias Deles et Donatienne Lozano, chefs de file LFI pour les municipales à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Donatienne Lozano et Mathias Deles ont été choisis par La France insoumise comme chefs de file des élections municipales à Bagnols. Un choix qui a fait polémique, mais les deux "insoumis" veulent désormais se projeter dans la bataille électorale.

Le choix de La France insoumise (LFI) a pu surprendre, tant le parti de Jean-Luc Mélenchon est incarné à Bagnols par son ex-candidate aux élections législatives, Geneviève Sabathé, et son groupe d’action Bagnols insoumise. Finalement, elle ne sera pas la cheffe de file de LFI pour les municipales dans sa ville, une nouvelle qu’elle a modérément appréciée. Aujourd’hui, Mathias Deles et Donatienne Lozano, membre d’un autre groupe d’action crée en juin dernier, Gard rhodanien insoumis, donnent leur version et posent leurs ambitions.

« Quel dommage », souffle Donatienne Lozano. Car les deux chefs de file officiels l’affirment, « nous avons appelé à l’union, mais ce n’était pas possible avec Mme Sabathé. » Le groupe Bagnols insoumise a organisé une assemblée communale le 27 septembre dernier, comme demandé par le parti. Seulement voilà, « Geneviève Sabathé a déplacé le lieu, nous n’avons pas été prévenus et nous n’avons pas pu débattre », affirme Mathias Deles, qui a donc formulé un recours.

« Le comité électoral de La France insoumise a pris les choses en main et a organisé une nouvelle assemblée communale », poursuit-il. Cette fois, c’est l’autre groupe d’action qui est absent, alors que « c’était dans un endroit neutre, on pensait qu’ils allaient venir », affirme Donatienne Lozano. Résultat : tous deux sont désignés comme chefs de file, et seule la liste avec laquelle ils travailleront pourra se réclamer de LFI.

« Une liste constructive et surtout honnête »

Mathias Deles, technicien projets dans le nucléaire, et Donatienne Lozano, agent du multi-accueil Eugénie-Thome, à Bagnols, sont donc les chefs de file de LFI à Bagnols. « Ce qui ne fait pas de nous des éligibles, ni des têtes de liste », ajoute Mathias Deles. Tous deux syndiqués à la CGT mais jamais dans un parti avant LFI, ils affirment vouloir « faire une liste citoyenne au-delà de toute étiquette, rassembler mais pas à faire l’union de la Gauche. LFI ne veut pas de cartel politique. » « Ce sera une liste constructive avec des gens de différents horizons, et surtout, une liste honnête », poursuit Donatienne Lozano.

Reste que la liste le sera, de Gauche. S’il est trop tôt pour parler d’un programme, les grandes tendances sont déjà esquissées : « Porter le social et l’écologie, conserver les services publics, monter des projets économiquement viables et écologiquement porteurs, recréer de l’emploi, embellir la ville, toute la ville, et essayer de recréer un lien entre tous les citoyens de la ville », énumère Mathias Deles.

Pour y arriver, ils comptent travailler avec un spectre large de personnes : « Nous pouvons travailler avec le Parti communiste, comme avec d’autres », affirme Mathias Deles, qui précise également que son groupe d’action travaille avec Jérôme Jackel, le "Gilet jaune" qui a lancé une plateforme en ligne, « J’aime Bagnols ».

Et ils l’affirment, « beaucoup de gens nous rejoignent », tout en précisant que leur liste est d’ores et déjà constituée à « 40 - 50 %. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité