Politique

NÎMES MÉTROPOLE Thierry Marx à Nîmes ? C’est pas pour tout de suite…

Photo DR Cuisine mode d'emploi(s)

Face à l’opposition du maire de Nîmes d’accueillir l’école « Cuisine mode d’emploi(s)» au Square de la Couronne, le président de Nîmes métropole a décidé de retirer la délibération.

Un revers pour le président de Nîmes métropole et une petite victoire pour la Droite nîmoise. Ce soir en conseil communautaire, les élus de Gauche, du Rassemblement national et de Droite se sont opposés au projet d’Yvan Lachaud d’implanter, en centre-ville de Nîmes, l’une des écoles de Thierry Marx. Fin mai, Nîmes métropole achetait pour 634 000€, 395 m2 de locaux au Square de la couronne. L’objectif étant d’y accueillir un espace de coworking, assez en vogue. Mais face à la proposition du cuisiner étoilé, le centriste a revu sa copie. Une incompréhension pour les élus d’opposition.

Premier adjoint Les Républicains à la ville de Nîmes, Franck Proust monte au créneau : «  On a payé des locaux à un prix déraisonnable pour créer quelques emplois ! On aurait pu travailler avec le CFA de Marguerittes ou avec le lycée Voltaire pour implanter ce type d’établissement ! » S’adressant aux maires de l'agglomération, l’élu nîmois touche la corde sensible : « En votant cette délibération vous créerez un précédent. Pour la première fois, une décision d’implantation d’activité ira contre le souhait du maire de la commune ! »

Suspension de séance

Si elle avait été maintenue, la délibération aurait-elle été votée ? On ne le saura jamais. Après une suspension de séance, Yvan Lachaud s’incline : « Je propose de retirer cette délibération à partir du moment où le maire nous fait officiellement savoir qu’il n’est pas favorable. » Et d’assurer dans la foulée que l’agglomération « ne refermera pas le dossier Thierry Marx. »

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

4 réactions sur “NÎMES MÉTROPOLE Thierry Marx à Nîmes ? C’est pas pour tout de suite…”

  1. Le dossier était très mal ficelé. Lachaud nous fait acheter un immeuble pour du coworking et l’on se retrouve avec une « école » de cuisine que la mairie ne veut pas, ici.
    Tout ça pour une photo avec Thierry Marx à qq semaines du premier tour de l’élection. Après le raté Élise Lucet voilà un nouvel échec pour Lachaud.
    Un peu d’humilité, de transparence et une pratique de la démocratie dans l’exercice du pouvoir seraient les bienvenues.

  2. Sans connaître ce dossier, ça a l’air bancal….. je ne défend pas Fournier, car il créer de la tension entre Agglo et Ville, tension payée au prix cher par lés contribuables, mais là le dossier a l’air bancal…….
    Quand à l’implantation d’une école comme là je dis OUI mais comment le Maire et les élus de gauche peuvent ils être contre ce projet qui donne leur chance à des gens en échec et qui veulent s’en sortir.

  3. Quand il y a « panique à bord », de curieux réflexes surgissent aussitôt et dont on peut percevoir les raisons. Et chacun de vouloir continuer d’exister, même au prix de bafouer l’intérêt général. Alors peu importe à Nîmes qu’on fasse obstacle à la création d’une école novatrice qui lui était dévolue, il fallait, pour certains, continuer d’exister et de le faire savoir. Réflexe pitoyable de naufragés en sentiment de perdition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité