Politique

MUNICIPALES À Bagnols/Cèze, Chapelet sort plusieurs socialistes de sa liste : « Ce n’est pas un règlement de comptes »

Le maire de Bagnols Jean-Yves Chapelet, est candidat à sa propre succession (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Il l’avait annoncé, c’est désormais tangible : la liste « Bagnols 2020 » conduite par le maire sortant Jean-Yves Chapelet va être renouvelée largement.

« Nous avons 62 % de nouveaux », précise-t-il. Or, pour ces nouveaux, « il a fallu faire de la place », poursuit-il, et notamment sortir quatre adjoints actuels : Denis Rieu, Rémy Salgues, Vincent Poutier et Emmanuelle Crépieux. Des élus qui ont un point commun : leur appartenance au Parti socialiste.

« C’est normal, en 2008, c’était leur appartenance », estime le maire, lui-même issu du PS, qu’il a quitté il y a plus d’un an tout en affirmant que « (son) cœur est plus au PS qu’à La République en marche. » « Ce n’est pas le fait qu’ils soient socialistes, mais qu’ils soient adjoints depuis douze ans », affirme Jean-Yves Chapelet en parlant de ces quatre adjoints. Ces élus ne repartiront donc pas, tout comme la conseillère régionale Catherine Eysseric et l’adjointe à l’Éducation, Ghislaine Pagès, elles aussi au PS, qui ont choisi de ne pas repartir dans ces conditions. « Chacun a fait son choix », commente Jean-Yves Chapelet.

Et le maire de rappeler qu’il compte le soutien de plusieurs partis politiques, comme Agir, le Mouvement radical, La République en marche, mais pas du PS. « Le poing et la rose, ils sont chez Christian Roux (de la liste Convergences citoyennes, ndlr) », ajoute-t-il, tout en affirmant que « ce n’est pas un règlement de comptes. » Lui argue plutôt qu’il doit « préparer 2026 pour avoir une continuité de gestion. »

Thierry ALLARD
thierry.allard@objectifgard.com

Et aussi :

Michèle Fond-Thurial serait la première adjointe de Jean-Yves Chapelet si le maire de Bagnols est réélu (Photo : Marie Meunier / Objectif Gard)

S’il remporte l’élection, Jean-Yves Chapelet prendra comme première adjointe Michèle Fond-Thurial. Retraitée depuis quelques jours à peine, elle a été directrice des soins du centre hospitalier de Bagnols pendant dix ans, puis a travaillé à l’Ehpad du Bosquet. Michèle Fond-Thurial, qui se décrit comme « quelqu’un de la société civile qui s’intéresse beaucoup à sa ville », se dit également « proche de La République en marche » et a fait partie des soutiens d’Anthony Cellier, le député LREM de la troisième circonscription, qui figurera lui aussi sur la liste Chapelet.

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

2 réactions sur “MUNICIPALES À Bagnols/Cèze, Chapelet sort plusieurs socialistes de sa liste : « Ce n’est pas un règlement de comptes »”

  1. Pour gagner une élection municipale, même en étant en place, mieux vaut démarrer sa campagne au moins deux mois à l’avance. À un mois presque du premier tour, il annonce qu’il se sépare des socialistes. Un suicide car c’est dérouler le tapis rouge pour le Rassemblement national. Encore une idée lumineuse de son directeur de cabinet qui est connu pour ses bourdes. Lui qui a déjà empêché son grand ami Rey d’être député après l’ouverture d’un double compte lors des municipales de je ne sais plus qu’elle année.

  2. Bon remarque maintenant c’est très clair (même si ça commençait à l’être depuis un certain temps !) et il le dit lui-même l’ex-camarade et nouveau marcheur Chapelet : « le poing et la rose sont chez Christian Roux ».
    Donc électeurs de gauche bagnolais ne vous laissez pas tromper par ses manœuvres, le vote de gauche à Bagnols ce n’est pas Chapelet !
    Quant à ses soutiens, Agir (la droite constructive) un micro-parti de 4 000 adhérents déclarés surtout des élus issus de « Les Républicains » (et 4 ou 5 à peine à Bagnols-sur-Cèze !) c’est juste un sous-marin macroniste LREM et ne parlons même pas du Mouvement Radical qui ose revendiquer 10 000 adhérents…mais où sont-ils ?
    En plus quand tu sais le souvenir « impérissable » qu’a laissé sa 1ère adjointe pressentie à l’EHPAD dans sa gestion glaciale et glaçante des ressources humaines, tu sais vraiment pour qui il ne faut surtouts pas voter le 15 mars !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité