EconomiePolitiqueSociété

NÎMES Le chantier du cadereau de la route d’Uzès progresse

Yvan Lachaud, le président de Nîmes métropole, a organisé une visite pour constater l’avancée des travaux.

Sur la partie supérieure il y a l'ancien cadereau et en dessous, le nouveau (photo Norman Jardin)

La rue de Beaucaire redeviendra intégralement à double sens à partir du mois d’avril.

C’est au printemps que la fin des travaux est programmée pour la rue Berson. De l’Allée Gaston Ramon à la rue Charles Gides, la date annoncée de fin des travaux est respectée. De la rue Charles Gides à la rue de Beaucaire, les travaux sont en cours d’achèvement. Pour la rue de Beaucaire, la restitution est planifiée pour le mois d’avril, avec un retour à la circulation des voitures à double sens. Enfin, en ce qui concerne le square de Lorraine, le chantier doit se terminer au mois de juin, sous réserve du traitement approprié de la pollution aux hydrocarbures.

Yvan Lachaud a fait visiter le chantier ce samedi matin (photo Norman Jardin)

Le but de ces travaux est d’élargir la capacité de débit du cadereau d’Uzès, passant de 11m3 à 80m3, afin d’augmenter le niveau de protection de la ville de Nîmes face aux inondations. Ce chantier est inscrit dans le « PAPI (programmes d’Actions de Prévention des Inondations) II Nîmes Cadereau 2015-2020 »

La rue Bergson devrait être libérée au printemps (photo Norman Jardin)

Samedi matin, Yvan Lachaud, le président de Nîmes métropole a organisé une visite du chantier. Cela a donné une idée de l’importance des travaux. Les visiteurs ont pu notamment comparer la taille de l’ancien et du nouveau cadereau. Selon les chiffres communiqués par Nîmes métropole, le coût total de l’opération est d’environ 25 millions d’euros hors taxe, dont 22,25 millions d’euros hors taxe de travaux décomposés de la façon suivante :

Travaux cadereau première tranche = 5,6 millions d’euros hors taxes financés par

36% : l’État.

30% : La Ville de Nîmes.

14% : Nîmes métropole.

10% : la Région Occitanie.

10% : le Conseil départemental du Gard.

Travaux cadereau tranche actuelle = 13,75 Millions d’euros hors taxes, financés par :

44% : Nîmes métropole.

36% : L’État.

10% : La Région Occitanie.

10% : Le Conseil départemental du Gard.

La capacité de débit va passer de 11m3 à 80m3 (photo Norman Jardin)

Réseaux humides de la première tranche = 755 000 € hors taxes financés à 100% par Nîmes Métropole.

Réseaux humides de la tranche actuelle = 2,127 millions d’euros hors taxes financés à 100% par Nîmes métropole.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité