Politique

GARD Les nouveaux maires vont (enfin) pouvoir s’installer dans leur fauteuil

À partir du 18 mai, les conseils municipaux élus dès le premier tour des Municipales auront 10 jours pour élire leur maire et adjoints. Telle est la décision prise, ce mardi, par le Gouvernement. 

Un « ouf » de soulagement pour bon nombre d’édiles qui, depuis le 15 mars, se trouvaient dans une position inconfortable. Dans le Gard, 304 communes ont élu dès le premier tour leur conseil municipal au complet. Maires sortants réélus ou nouveaux candidats ayant raflé une majorité de suffrages. Une partie du casting de la vie politique gardoise s’est vue renouvelée. Seulement voilà, en regard de l'état d’urgence sanitaire, ces élus n’ont pu entrer en fonction, attendant avec hâte les directives de l’État. 

Deux mois plus tard, le Gouvernement a enfin donné son feu vert. Le Premier ministre a transmis un rapport, ce mardi, au Parlement. Il indique que les nouveaux élus pourraient entrer en fonction lundi prochain. Un décret doit d’ailleurs être publié en ce sens, ce vendredi. Ensuite, ces nouveaux conseils municipaux pourront élire leur maire et adjoints entre le 23 et le 28 mai. « C'est une bonne nouvelle. Aujourd’hui nous n’avons ni droit, ni obligation. À partir du 18 mai, nous sommes officiellement élus », commente le député Olivier Gaillard, élu dès le premier tour à Sauve.

Alors « oui, c’est un soulagement », répond l’édile, « depuis deux mois nous avions le cul entre deux chaises, dans l’impossibilité de travailler. » Ces responsables politiques devront toutefois respecter les règles sanitaires : port du masque, distanciation physique, huis clos… « Ce sont les mêmes règles prévues initialement incluant également la possibilité de tenir un conseil municipal avec un tiers des élus (contre la moitié habituellement, NDLR). Chaque élu pourra disposer de deux procurations au lieu d’une », poursuit Olivier Gaillard. 

Et le second tour ? 

Reste l’épineuse question de la tenue du second tour. Une situation qui concerne notamment les communes de Nîmes, Bagnols/Cèze ou encore de Vauvert. Pour l’heure, le Gouvernement n’a pas arrêté son choix. L’élection se tiendra-t-elle en juin ? À l’automne ? Le Gouvernement décidera-t-il de décaler ce second tour en mars 2021, en même temps que les élections départementales et régionales ? Un rapport du Conseil scientifique prévu le 23 mai devrait arrêter une date. Encore un peu de patience… 

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité