Politique

MUNICIPALES Vincent Bouget : « Nous ne supportons plus les injustices, les fractures et les tensions »

Vincent Bouget (Photo : Objectif Gard)

Dans un message électronique sur les réseaux sociaux, le candidat de la Gauche, Vincent Bouget, s'exprime à l'attention des Nîmois à 10 jours du second tour.

"Ils n’auront donc que ce mot là à la bouche... communiste... le maire et le président de l’agglo qui gouvernent ensemble depuis 20 ans... que ce mot là pour masquer la réalité de leur 20 ans de gestion commune... pour masquer la réalité, telle la belle vitrine qu’ils ont réalisée quand tant de Nîmois, tant de quartiers se sentent abandonnés..."

Et d'enchaîner : "Pas à la hauteur, ce petit cirque de mauvaise communication de sortants menacés quand il faut parler des problèmes de vie quotidienne et des enjeux pour le présent et l’avenir... Ils sont dans le passé et en vérité ils sont surtout dans le passif..."

Pour Vincent Bouget,  "Notre liste est aux couleurs de la ville, sérieuse et engagée, travailleuse, honnête, humble et déterminée. Déterminée car nous ne supportons plus les injustices, les fractures et les tensions, mais aussi cet immobilisme qui ne profite qu’à quelques-uns."

Et le candidat de terminer : "À l’ensemble des Nîmoises et des Nîmois, je veux dire qu’en confiance et ensemble nous pouvons affronter les problèmes et regarder devant, pour une ville solidaire, écologique et démocratique."

Publicité
Publicité
Publicité

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

4 commentaires

  1. Les communistes n’ont pas laissé un souvenir impérissable de leur passage en mairie.
    La crise économique que nous traversons mérite mieux qu’un maire communiste qui n’inspirera pas confiance et fera fuir les entrepreneurs. Le tout « gratuit » coûtera une fortune en impôt et taxes, quant à la démocratie et la représentativité, n’y croyons pas. Les communistes ne serviront pas LES Nîmois mais DES Nîmois.
    Seul Yoann GILLET représente le renouveau, le changement, l’avenir pour Nîmes et LES Nîmois.

    1. Rassurons Jacob le front national ne sera jamais à la tête de la mairie. Il n’y a qu’à constater la rouste du premier tour. Peu de nimois de plus de 50 ans ont oublié Emile JOURDAN communiste qui fut maire durant 18 ans. Même dans une ville qui penche historiquement à droite il était élu et réélu sans difficulté. Parce que la parole des nimois était écouté et qu’il faisait bon vivre dans notre cité. Si l’anticommunisme est le seul programme du front national il ne faut pas que Jacob s’étonne de ses résultats. Les électeurs ne se sont pas trompés lors du premier tour. Un vent nouveau peut souffler sur Nimes , pas un mauvais vent porté par des idées nauséabondes.

    2. « Jamais » est un bien grand mot. Depuis, plusieurs villes sont gérées par un maire RN sans apocalypse annoncé. D’ailleurs les administrés en redemandent.
      Pour Nîmes c’est vrai que vous nous parlez d’un temps que les moins de 50 ans ne peuvent pas connaître lorsqu’ils ont zappé la période Clary-Fabre-Pujol, élus sur la division des adversaires et non l’enthousiasme.
      Pour le reste je ne vois pas ce qu’il y a de nauséabond de croire que les Nîmois peuvent se rassembler pour Nîmes comme les Français pour la France.
      Vos leçons d’histoire et de morale ne tiennent pas face à la réalité du comportement de la gauche et du PCF il y a qq décennies. Je vous invite à étudier les travaux de Simon EPSTEIN sur le sujet. Nous retrouvons ce comportement lors de certaines manifestations « antiracistes » aujourd’hui.
      Cordialement, camarade.

  2. Jacob, qui semble plutôt plus éduqué que la moyenne des frontistes, sait très bien que les principaux acquis sociaux qui humanisent la société française datent du Front Populaire et de la Libération, des périodes où les communistes ont été particulièrement actifs.
    Agiter encore le chiffon rouge en guise de principal argument cela dénote la pauvreté du programme. Sous Jourdan voire Clary les nîmois vivaient pas trop mal. Faut arrêter de divaguer. Il y va de votre crédibilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité