Société

BAGNOLS/CÈZE Une cinquantaine de manifestants pour les retraites

Ce mercredi soir, lors de la manifestation pour la revalorisation des retraites à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Une journée d’action nationale se tenait ce mercredi pour la revalorisation des retraites. À Bagnols, à l’appel de la CGT, de la FSU et de SUD, ils étaient une cinquantaine à manifester en fin d’après-midi devant la poste. 

Ils en sont sûrs, et c’est le représentant de la FSU à Bagnols, Mohammed Hammani, qui le dit, « certains sont prêts à ressusciter la réforme des retraites. » Le secrétaire de l’union locale CGT de Bagnols Patrick Lescure va même plus loin, en affirmant que cette réforme, « ils n’y renonceront pas, il y a trop d’argent à gagner. » L’opposition des syndicats à cette réforme, mise sous l’éteignoir par la crise sanitaire il y a un an, n’a pas bougé d’un iota. 

D’autant que les retraités, qui ont payé un lourd tribut au covid et continuent de le subir, « tombent de plus en plus sous le seuil de pauvreté », souligne Mohammed Hammani, qui craint qu’on leur fasse payer la crise sanitaire « avec un gel des pensions et une hausse de la CSG. » Au contraire, le « groupe des neuf » comme ils se surnomment, allusion aux neuf syndicats qui portent un train de revendications communes, revendique « une revalorisation des retraites en les indexant sur les salaires pour rattraper le retard pris », note Adrien Couffin, de SUD. « Nous demandons 100 euros de plus par mois dès avril », précise Patrick Lescure.

D'autres actions déjà programmées 

Globalement, « il faut considérer autrement les retraités », poursuit le syndicaliste de SUD, pointant notamment l’âgisme, la discrimination par l’âge. Parmi les revendications, on retrouve également « la prise en charge à 100 % de la perte d’autonomie », avance la FSU. « La colère est là, ce Gouvernement et tous ceux qui les soutiennent et ceux qui ne les combattent pas sur leur politique comme le Rassemblement national ont une responsabilité sur l’appauvrissement des jeunes, des salariés et des retraités », lance Patrick Lescure. Adrien Couffin en appelle donc à la convergence des luttes « pour défendre les droits des retraités. » 

Le tout à l’orée de nombreux rendez-vous militants : dès ce samedi 3 avril 10 heures devant le magasin Carrefour de Bagnols, à l’occasion de la grève dans le géant de la grande distribution, puis le 6 avril à l’occasion de la journée de la fonction publique, le 8 avril à l’occasion de la grève des travailleurs sociaux, « et il y aura un 1er mai, nous sommes masqués mais pas résignés », ajoute Patrick Lescure. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité