ActualitésPolitique

FONTANÈS En colère, un administré détruit la porte de la mairie

(Photo d'illustration)
gendarmerie

Jeudi dernier, un homme d’une quarantaine d’années a enfoncé la porte de la mairie avant de dégrader deux tables. 

« Encore un individu qui a des problèmes avec l’urbanisme », soupire le maire Alain Thérond. Si l’édile dit « encore », c’est parce qu’il y a un an, il a fait l’objet de menaces de mort. À l’époque, l’affaire concerne un couple désireux de creuser un forage pour pouvoir abreuver son cheval. Une demande allant à l’encontre du PLU (Plan local de l’urbanisme) de ce village de 700 habitants.

Cette fois, le litige concerne « le raccordement en eau et électricité d’un terrain d’un administré », rapporte le premier magistrat. Sauf que, d’après la mairie, Enedis a refusé le raccordement. Une réunion de concertation avait été organisée pour trouver un compromis. Visiblement, celui-ci n’a pas convenu à l’administré qui a voulu régler le problème autrement.

Jeudi dernier, les deux secrétaires de la mairie ont entendu un grand coup de frein à main, provenant d’une voiture se garant devant la mairie. « Cet administré a débarqué à la mairie sans que l’on s’y attende. Il a enfoncé la porte d’entrée en bois, cassé deux tables et a hurlé ''je vais le dégommer'' en parlant de moi », poursuit Alain Thérond. Par chance, ce dernier n’était pas présent dans les locaux. L’homme a alors quitté les lieux.

Une plainte a été déposée par la mairie à la gendarmerie de Sommières. Le quadragénaire a été placé en garde à vue. « En s’en prenant à une mairie, on s’attaque à un symbole de la République », se désole Alain Thérond qui aimerait lancer « une véritable réflexion sur le rôle des petits maires », parfois désarmés face à ce genre de situation.

Coralie Mollaret

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité