ActualitésAlès-CévennesPolitique

DÉPARTEMENTALES Alès 3 : Evelyne Herbeau et Jean-Michel Perret, les « pièces complémentaires »

De gauche à droite : Salima Aissaoui, Philippe Gasser, Jean-Michel Perret et Evelyne Herbeau. Photo Tony Duret / Objectif Gard
De gauche à droite : Salima Aissaoui, Philippe Gasser, Jean-Michel Perret et Evelyne Herbeau. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Les 20 et 27 juin prochains, il y aura du sport sur le canton Alès 3 où cinq binômes s’affronteront lors des élections départementales. Pour mettre toutes les chances de son côté, la Gauche s’est unie en associant la militante France Insoumise, Evelyne Herbeau, au maire divers gauche de Saint-Hilaire-de-Brethmas, Jean-Michel Perret. Salima Aissaoui et Philippe Gasser, leurs deux suppléants, complètent cette équipe.

Le rassemblement des forces de Gauche aux Départementales donne l’occasion de voir éclore des couples politiques dont l’association ne sautait pas forcément aux yeux. Evelyne Herbeau, militante de la France Insoumise, n’est pas tout à fait sur la même mouvance que son binôme, Jean-Michel Perret, qui se colle une étiquette divers gauche. « Nous sommes des pièces complémentaires », précise habilement la retraitée qui a créé et dirigé le centre social de La Grand-Combe. Elle poursuit : « On a des personnalités différentes. Je suis plus tranchée sur mes positions. Jean-Michel est beaucoup plus calme, plus modéré politiquement ». Ce dernier abonde : « On a plein de points communs qui fonctionnent très bien sur les compétences d’une élection départementale ».

Une complémentarité qui ressort dans le discours : quand Evelyne Herbeau livre les grandes lignes du programme, Jean-Michel Perret soigne ses adversaires. « Dans un an, nous allons ressentir les retombées du ‘quoi qu’il en coûte’ », alerte la première. « Nous sentons que les Gardois ont besoin d’une vraie politique de Gauche qui remet l’humain au milieu de ses actions. Nous continuerons à prioriser et développer le bouclier social », promet-elle. Le maire de Saint-Hilaire-de-Brethmas s’engouffre dans la brèche : « Personne chez nos concurrents ne parle de la crise économique qui se profile ».

Quand les suppléants Philippe Gasser, psychiatre à la retraite, et Salima Aissaoui, éducatrice spécialisée, détaillent d’autres mesures du programme (faciliter l’accès au logement ; l’ouverture d’un foyer jeune travailleur à Alès ou sur le canton ; un conseil départemental pour les jeunes ; l’accompagnement et le subventionnement des associations…), Jean-Michel Perret pointe à nouveau une défaillance dans les autres listes : « Chez nos adversaires, je n’ai rien vu sur l’environnement. Nous, on souhaite développer l’Agence technique départementale en accompagnant les petites communes dans le montage des dossiers pour obtenir des subventions ». Et Evelyne Herbeau de conclure : « De toute façon, on veut que les habitants du canton soient inclus dans la participation aux projets. On les consultera par voie référendaire pour les plus gros projets ». Comme l’avait fait en son temps son partenaire de campagne électorale sur le projet de golf. Ces deux-là étaient décidément fait pour s’entendre.

Tony Duret

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité