GardSantéSociété

GARD Les naissances ont baissé de 4% en janvier-février 2021 par rapport à l’an dernier

Alban, premier bébé gardois de 2021. (Photo DR)

Neuf mois après le premier confinement de mars 2020, la natalité en France était en chute libre. Le mois de janvier 2021 est marqué par 13% de naissances en moins que l'an passé, comme l'indiquait Le Monde. Et l'Occitanie n'a pas été épargnée par ce "baby bust". Mais les dernières données traduisent une remontée.

Dans la lignée de la tendance nationale, les naissances en Occitanie ont chuté de 12% en janvier 2021 par rapport à janvier 2020. "Environ neuf mois après le début du premier confinement qui a démarré mi-mars 2020, 4 200 bébés sont nés d’une mère résidant en Occitanie. C’est 12 % de moins qu’en janvier 2020 (4 800 naissances, NDLR)", nous précise l'Insee dans son communiqué.

Une baisse qui peut être liée à la crise sanitaire et qui a incité les couples à reporter leur projet de parentalité. "La crainte de la transmission possible du virus de la mère au nouveau-né a pu également jouer", estime l'Insee Occitanie.

5% de naissances en plus en mars 2021 en Occitanie

En février 2021, cette diminution s'atténue quelque peu dans la région. Les bébés nés ce mois-là ont été conçus pour la plupart en mai 2020, juste à la fin du premier confinement. Mais le nombre de naissances en Occitanie reste inférieur à la même période en 2020 : 3 900 nouveau-nés contre 4 300 en février 2020. Si on regarde le nombre moyen de naissances par jour, on est à 140 en février 2021, contre 148 en février 2020.

D'après les nouvelles données, les naissances seraient enfin reparties à la hausse en mars 2021. Elles correspondraient à des conceptions juste après le premier confinement. "4 900 naissances ont eu lieu en Occitanie, soit environ 160 par jour. C’est 5 % de plus qu’en mars 2020 (4 700 naissances, NDLR). L’Occitanie se situe ainsi au 4e rang des régions de métropole où la reprise des naissances est la plus forte, derrière le Centre-Val de Loire (7 %), la Bretagne et les Pays de la Loire (6 %)", constate l'Insee.

Cette remontée pourrait être due aux reprises des projets de parentalité et à la fin du confinement, notamment dans les régions les moins touchées par la première vague. Pour l'instant, ce rebond des naissances en mars ne suffit pas à compenser les baisses de janvier et février 2021. Les moyennes de ce premier trimestre restent inférieures à celles des années 2018 à 2020. Dans le Gard, les naissances ont baissé de 4% entre janvier-février 2021 et la même période en 2020. Et si on prend les trois premiers mois de 2021 dans le département, la baisse est de 2% par rapport à janvier-février-mars 2020.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité