Bagnols-UzèsEconomie

MONTCLUS La commune entre dans une nouvelle aire de camping-cars

L'aire de camping-cars de Montclus dispose de 22 emplacements. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Ce week-end, les agents municipaux s'affairaient pour que la nouvelle aire de camping-cars de Montclus et ses 22 emplacements soient fin prêts. Après deux mois et demi de travaux, elle a été inaugurée ce lundi 11 juillet. Et déjà un premier camping-cariste y avait stationné son véhicule.

Après avoir remercié les conseillers municipaux, les agents communaux et les entreprises qui ont œuvré sur le projet, le maire, Benoît Trichot, a rappelé l'essence de ce projet : "Cette aire est une solution pour limiter le camping sauvage. On le voit tous les jours dans nos communes et cela représente un réel danger, notamment au niveau des incendies, des crues et des pollutions." D'ailleurs, le terrain accueillant l'aire a été choisi pour son implantation à l'entrée du village (à côté de la recyclerie), loin de la Cèze et ne risquant pas d'être inondé.

Elle va aussi générer des ressources financières supplémentaires pour ce village très visité, classé parmi les plus beaux de France. "Ce sera un moyen pour financer nos futurs investissements et réaliser différents travaux", raisonne le maire. Un cercle vertueux en quelque sorte.

Au-delà des retombées pour la commune et pour la société exploitante Camping car park, cette aire apportera "un certain confort aux camping-caristes" avec des branchements électriques et de quoi vidanger et recharger en eau. Pour l'instant, le terrain paraît un peu désertique, mais à l'avenir seront rajoutés des tables de pique-nique, un jeu de boules et le tout sera arboré dès l'automne.

Un camping-cariste dépense en moyenne 52€ par jour

Grâce à cette nouvelle aire, Montclus figure désormais dans les 250 destinations du réseau d'étapes Camping-car park (dont fait déjà partie La-Roque-sur-Cèze, Goudargues, Aramon, le Pont-du-Gard et Alès). Le réseau d'aires est suivie par quelque 460 000 touristes itinérants cherchant des nuitées de qualité. Grâce à une application, ces derniers peuvent consulter les disponibilités dans chaque aire en temps réel et réserver en ligne.

Pour les usagers faisant partie du réseau Camping car park, il sera possible de consulter en ligne les disponibilités dans les aires et de réserver en ligne. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Quant à Jean-Christian Rey, président de l'Agglomération du Gard rhodanien, il voit dans ce type de tourisme, une manière d'étendre l'attractivité du territoire toute l'année : "Nous sommes bien remplis de juin à septembre, mais il y a aussi toutes les ailes de saison. Après avoir réservé, les tourismes consomment à peu près 35 millions d'euros chaque année en plus. Si on est capable d'augmenter ne serait-ce que d'1% ces ailes de saison, ce serait 35 000 € de gagné, soit 11 équivalents temps plein sur notre territoire." À savoir que le panier moyen d'un camping-cariste s'élève à 52 € par jour.

120 000 € ont été nécessaires pour réaliser cette aire de camping-car. La commune a investi 40 000 €, le reste a été subventionné par l'État, l'Agglomération du Gard rhodanien, le Département ou encore la Région. Jean-Luc Gibelin, vice-président délégué aux Mobilités à la Région, a d'ailleurs fait le déplacement en rappelant que "la Région souhaite être partie prenante des initiatives allant vers un tourisme de proximité et fait vivre les entreprises locales." Il conclut : "En espérant que cela permettra à votre village d'être un lieu où on fait escale mais aussi un lieu où on revient."

Marie Meunier

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité