GardNîmesPolitique

NÎMES Le Républicain Marc Taulelle : « Éric Zemmour appuie là où ça fait mal »

Médecin pneumologue à la clinique Les Franciscaines, Marc Taullele (à gauche) est aujourd’hui à la retraite. Il est élu à la ville depuis 2008 (Photo : droits réservés / Objectif Gard)

L’adjoint nîmois Les Républicains et président de l'Association Pour un grand Nîmes a invité Éric Zemmour, le 15 octobre. Le polémiste de Cnews est controversé, ayant été condamné à deux reprises par la justice, notamment pour provocation à la haine. 

Objectif Gard : Monsieur Taulelle, quand allez-vous prendre votre carte au Rassemblement national ?

Marc Taulelle : Oh, ça ne m’intéresse pas. Je trouve que le RN n’a aucune profondeur historique. Ils ont un côté lepéniste, c’est le parti d’une famille. Éric Zemmour met le doigt sur des problèmes, il appuie là où ça fait mal. Sa venue est prévue le 15 octobre. Le lieu n'est pas encore fixé, mais on attend 300 personnes. Il n'y aura pas que des militants LR, mais aussi des personnes qui veulent échanger. L'important est de faire vivre le débat. D'ailleurs j'ai d'autres invités dans le collimateur comme le philosophe Michel Onfray. 

« Bientôt, on va condamner les peluches kiki ! »

Éric Zemmour est une personnalité controversée, condamnée deux fois par la justice... 

Le philosophe grec Héraclite disait : "le polemos (les querelles, ndlr) est le père de toute chose" ! Éric Zemmour est un intellectuel doté d'une culture historique et politique phénoménale. C'est une personne sincère qui ose dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Bientôt, on va condamner les peluches kiki ! On est dans un monde de fou avec une inquisition de la pensée. Éric Zemmour peut représenter un corpus pour une résurrection de la Droite... puisque la Droite n’existe plus ! Les Républicains est un parti qui ressemble à l'UDF, et encore.

Partagez-vous ses propos sur l'immigration et l'islam ? 

Mais attendez, qui tue en France ? 

Pardon ? On rappelle que vos propos n'engagent que vous... Pour répondre à votre interrogation : des personnes dérangées qui se revendiquent d’une religion. Les musulmans ne sont pas des terroristes ! 

Non, ce ne sont pas des dérangés, ce sont des croyants. D'ailleurs, il n'y en a pas énormément qui dénoncent ces actes. J'étais mort de rire de voir l'émotion sur le sort de l'Afghanistan. On parle des droits des femmes, n'est-ce pas ? Mais qu'en est-il de leur sort au Quatar ou en Arabie Saoudite ? Maintenant, il y a des charia (loi islamique) à géométrie variable ? Comme ce sont nos alliés, ils sont sacrés ! Moi, ce n’est pas comme ça que je fonctionne. 

Pensez-vous franchement que pointer du doigt une communauté est une solution ?

Non, c’est sûr. C'est vrai que l'on aimerait qu'Éric Zemmour propose des solutions. Il gagnerait en crédibilité. Mais l'important aussi, c’est de poser un diagnostic. Un très bon diagnostic. Il faut donner des mots aux choses et ne pas hésiter une demi-seconde. Il faut mettre un arrêt le plus total possible à l’immigration sinon on va changer de civilisation dans ce pays !

Carrément ? Vous ne faites pas dans la nuance... Aujourd'hui, un certain nombre d'immigrés occupent des emplois non-pourvus. Il y a également beaucoup d'étudiants qui participent au rayonnement de la France à l'étranger, non ? 

Ça, ça s’appelle la francophonie, c’est la défense d’une certaine manière de vivre et de parler. C’est quelque chose de très important... Mais ça ne constitue pas à accueillir des immigrés sur le sol national. Le problème, c'est le nombre. 

Vous qui aimez lire : qu'auraient été les œuvres de Léopold Sédar Senghor ou d'Aimé Césaire sans leur venue en France ?

J’aime bien la poésie d’Aimé Césaire. J’apprécie aussi les grands penseurs arabes et j’ai lu le coran. Je ne dis pas qu’il faut arrêter l’immigration, mais la diminuer de manière phénoménale. Bien sûr, accueillons dans nos universités des gens qui ont un vrai potentiel. Toutefois, l’extrême majorité de l’immigration n’est pas universitaire mais économique. Les gens viennent pour notre système social. 

Vous êtes sûr ? Ne viennent-il pas pour s’offrir un meilleur confort de vie en travaillant ? Ne fuient-ils pas également la guerre ?

Encore une fois, tout est une question de nombre. C’est la magnifique phrase de Renan : tout est moral dans l’individu, tout est physique dans les masses. En clair : avec un individu, tu t’entendras toujours mais avec une masse, ce n’est plus possible. Et puis en France, nous avons un vrai problème d'intégration. Je suis allé voir les familles tchétchènes qui sont là depuis deux ans et ne parlent pas le français. 

D'après vous, la France met-elle les moyens pour intégrer correctement ses immigrés ? En Allemagne par exemple, le programme d'intégration semble plus performant... 

Il faut arrêter d'être naïf. Est-ce que la communauté internationale s’est autant émue pour les chrétiens de Syrie ? Par contre, on reçoit les Afghans avec des talibans dans le lot...

En France, la laïcité permet à toutes les communautés de vivre ensemble. Elle permet de croire ou de ne pas croire, sans être inquiété. C'est un formidable espace de liberté, dans le respect de l'autre, non ?

Là aussi arrêtons d'être aveugle ! Vous savez, Albert Camus disait : "le problème, ce n’est pas de bâtir un monde nouveau, c’est d’éviter que celui-là ne s’effondre". Je pense que c'est ce vers quoi on tend.

Le maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier, est-il au courant de la venue d'Éric Zemmour ? Ne risquez-vous pas aussi d'entrer en conflit avec vos camarades de Droite comme le sénateur Laurent Burgoa, le président de Nîmes métropole, Franck Proust, ou le premier adjoint de la Ville, Julien Plantier ?

D'abord, je ne fais pas la campagne d'Éric Zemmour. Il n'est pas candidat. S'il l'était, je ne l'aurai pas invité. Éric Zemmour est un polémiste qui fait presqu'un million de téléspectateurs sur Cnews. L'intérêt est de discuter, de faire vivre le débat. Quant à mes collègues, ils me connaissent. On partage les mêmes valeurs et la liberté de penser. Ils savent très bien qu'en ce qui me concerne, je n’ai qu’une parole. 

Propos recueillis par Coralie Mollaret 

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

2 commentaires

  1. « D’abord, je ne fais pas la campagne d’Éric Zemmour. Il n’est pas candidat. S’il l’était, je ne l’aurai pas invité. »
    Justement, cette invitation est une réunion de pré-campagne pour Eric Zemmour. Peut-être que Monsieur Taulelle attend un retour (un poste dans un gouvernement, pour être clair ?).
    « Éric Zemmour est un polémiste qui fait presqu’un million de téléspectateurs sur Cnews.  »
    Ridicule Monsieur Taulelle ! La politique ne fonctionne pas à l’Audimat.

  2. Taulelle, le zélé, fait la promotion d’un type accusé d’agressions sexuelles et condamné pour injures et provocation à la haine raciale. Maurel avait fait l’éloge de Darmanin, quelques jours plus tôt dans votre journal, tout va bien. Dans un indigeste pot pourri, mêlant citations pompeuses, délires paranoïaques et falsification du réel, il nous sert sur un plateau Zemmour l’opprimé, l’ostracisé qui aurait le courage de dire tout haut ce que beaucoup pense tout bas. Ça fait un moment que le « tout bas », les miasmes du racisme, sont remontés à la surface et empestent l’air ambiant taulelle. Pas un jour sans qu’on nous crache à la gueule, marianne, valeurs actuelles, le figaro, cnews, rmc, france inter, réseaux sociaux, assemblée nationale, stade de foot…… Les milliardaires qui possèdent la presse française, dont le patron de zemmour bolloré, se marrent et trinquent sur leurs yachts immatriculés dans les enfers fiscaux, symbole du séparatisme absolu. Mais celui-ci trouve grâce à vos yeux, c’est certainement une inspiration divine et puis ça n’empêche pas l’amour de la nation. Le rejet de ce que vous représentez est si fort qu’il est urgent pour vous de trouver un bouc émissaire, et détourner les regards qui se font insistant. Vous êtes qui taulelle ? Membre d’un parti qui change de nom comme un escroc en cavale. Les mises en examen dans votre « famille politique » on ne les compte plus, sarko a fait exploser le compteur. Votre ami le maire de Nîmes a d’ailleurs, dans la tradition, porté sa pierre à l’édifice de votre endémique corruption. La municipalité à laquelle vous appartenez n’a qu’une obsession, l’argent, l’argent public pour être plus précis. Épargnez nous vos litanie sur la civilisation judéo-chrétienne, les valeurs universelles, absolument rien de vous relie au message originel du christ. »basané ». Vous êtes plus proche des méthodes mafieuses du Vatican. Vous êtes un naufrage.
    Un petit conseil lecture afin de sauver l’infime partie de votre âme épargnée par la nécrose. Comme nous existons de Kaoutar Harchi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité