GardSociété

NÎMES Une trentaine de manifestants pour défendre l’avortement

Les manifestants (photo Norman Jardin)

À l'appel de plusieurs syndicats et associations, des militants ont profité de la journée mondiale pour le droit à l'avortement pour défendre l'interruption volontaire de grossesse (IVG).

Ils étaient un trentaine au rendez-vous place de la Maison Carrée, à Nîmes, ce mardi à 18h. Ils avaient répondu à l'appel de APTI, Attac, CNT 30, CGT Nîmes, Continuons Ensemble 30, l'association "Les Culottées, du genre humain", EELV, Femmes Solidaires, Fénîmistes !, FSU, Génération·s, La France Insoumise, Nous Toutes 30, PCF du Gard, PS du Gard, Planning Familial et Solidaires 30.

Une manifestante avec sa banderole (photo Norman Jardin)

Les manifestants revendiquaient "la dépénalisation de l'avortement partout dans le monde, la reconnaissance de l'avortement libre, gratuit et sûr pour toutes les femmes comme droit fondamental, des décisions politiques fortes et des moyens financiers pérennes pour un accès de proximité, simplifié et choisi à l'avortement." Ce 28 septembre était la journée mondiale du droit à l'avortement et certains positions contre l'IVG ont été rappelées en Pologne, Hongrie et au Texas. Selon les militants : "47 000 femmes sont mortes dans le monde en 2018 des suites d'un avortement clandestin".

Norman Jardin

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité