Actualités
Publié il y a 9 ans - Mise à jour le 09.04.2014 - elodie-boschet - 1 min  - vu 504 fois

LA GRAND-COMBE "Nous avons vécu une campagne de caniveau" regrette Patrick Malavieille

Patrick Malavieille, maire de La Grand-Combe. Photo DR/E.B.

Dimanche 23 mars dernier, le maire communiste Patrick Malavieille a été réélu à La Grand-Combe avec 55,62 % des voix face au candidat UDI Ludovic Bouix. Il attaque ainsi un troisième mandat après une campagne électorale "difficile".

"J'ai vécu une campagne difficile car je trouve que l'on s'est éloigné du fond. Il y a toujours un contexte électoral animé mais cette fois j'ai eu droit à des attaques personnelles, parfois au-dessous de la ceinture. Nous avons eu une campagne de caniveau" regrette Patrick Malavieille. Cette bataille électorale, elle s'est jouée face à Ludovic Bouix, qui se présentait pour la deuxième fois aux élections municipales. Avec un score de 44,37 %, sa liste "Union pour le renouveau de La Grand-Combe" a gagné six places au sein du conseil municipal.

"J'estime que maintenant, il faut se remettre au travail et puis quelque part, cette campagne m'aura permis de voir les choses qu'il fallait changer, comme le rapport à la proximité par exemple dans un contexte économique où il y a une perte de confiance des citoyens" commente le premier magistrat. Ce dernier s'est engagé sur "de grands dossiers" pour la commune, dont celui du pôle de santé, qui serait sur le point "d'avoir un avis favorable de la part de l'Agence régionale de santé". Autres projets : celui de la construction du pont Georges Frêche pour une nouvelle entrée de ville, la commercialisation du parc régional d'activité économique Humpry Davy, et la rénovation de 750 logements de l'Office départemental Habitat du Gard.

E.B.

Elodie Boschet

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio