Patrimoine
Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 04.12.2022 - Thierry Allard - 2 min  - vu 489 fois

VILLENEUVE-LÈS-AVIGNON Institutions et mécènes ensemble pour la rénovation de l’abbaye St-André

560 mètres carrés de toitures ont été rénovés

- Photo : Abbaye Saint-André

« La plus belle vue sur le Palais des papes », selon la maire de Villeneuve, Pascale Bories, est dans le Gard. Plus précisément à l’abbaye Saint-André, nichée dans le fort du même nom, sur les hauteurs de la cité cardinalice.

Seulement, le bâtiment qui date du XVIIIe siècle a vieilli, surtout ses toitures. « Les désordres n’étaient pas flagrants vu de l’extérieur, mais il y avait beaucoup de pathologies », rappelle Marie Viennet, qui possède l’abbaye Saint-André avec son mari Gustave. Les toitures, bâties par des soeurs au XIXe siècle sans gros moyens, ont dû être entièrement rénovées. Cinq toitures en tout, dont celle du palais abbatial, soit une surface de 560 mètres carrés, ont donc été rénovées et inaugurées ce samedi.

Un gros chantier, devenu indispensable : certaines toitures menaçaient carrément de s’effondrer, et avaient dû être étayées en urgence. Sans compter une fissure qui lézardait le bâtiment de haut en bas colmatée par 600 litres de chaux liquide, rien que ça. Les toitures ont donc été remplacées, et les charpentes avec. Pour y parvenir, il a fallu de gros moyens, notamment faire passer une grue par le porche du fort Saint-André puis par-dessus celui de l’abbaye.

Il a fallu aussi une coquette somme : 500 000 euros en tout, dont 300 000 euros de toitures. Pour parvenir à réunir cette somme, Marie et Gustave Viennet ont fait appel aux institutions, qui ont répondu présent : la Direction régionale des affaires culturelles a ainsi mis 248 000 euros, la région Occitanie 48 000 euros et la mairie de Villeneuve 8 200 euros, vu que l’abbaye est classée aux Monuments historiques.

Mécènes et institutionnels ont uni leurs forces pour rénover l'abbaye Saint-André de Villeneuve • Photo : Thierry Allard

Mais ils ont aussi fait appel au mécénat, avec succès : 71 000 euros proviennent de ce biais, dont 34 000 euros d’une campagne de financement participatif ouverte aux particuliers et aux très petites entreprises, par le biais de la Fondation du Patrimoine, qui a aussi rajouté 15 000 euros de ses fonds propres. Enfin, l’entreprise Emile Garcin Propriétés a mis 22 000 euros sur le projet. « Nous sommes très fiers d’avoir participé en voyant le résultat », note Emmanuel Garcin, le président de l’entreprise.

Un financement diversifié salué par la conseillère régionale Monique Novaretti, qui « (se) félicite que des mécènes se mobilisent pour l’entretien du patrimoine. » La maire de Villeneuve, Pascale Bories, saluera aussi « la passion » du couple Viennet pour l’abbaye, et son ardeur à en faire « un patrimoine vivant », le lieu ayant accueilli 25 000 visiteurs en 2022.

L’abbaye n’en a pas fini avec les travaux, estimés à 1,5 million d’euros sur dix ans. Désormais, les projets concernent l’élaboration d’un plan de gestion des jardins, la restauration du jardin italien, du plafond de l’entrée, du mur de l’aumônerie ou encore celle du deuxième étage, qu’il s’agira aussi de rendre accessible, avec dans l’idée de « créer un espace convivial », note Marie Viennet. Alors le mécénat, auquel le site fait appel depuis 2015, sera très probablement de nouveau sollicité.

Thierry Allard

Patrimoine

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais