Publié il y a 1 an - Mise à jour le 13.02.2023 - Coralie Mollaret  - 2 min  - vu 2787 fois

EXPRESSO Nîmes métropole : les bacs de composteurs bientôt gratuits

Les composteurs pour stocker les biodéchets seront bientôt gratuits. Le but : réduire les déchets pour ainsi diminuer leur coût de traitement.

Chargée du traitement de nos déchets, Nîmes métropole envoie chaque année 80 000 tonnes d'ordures à l’incinérateur. Seules quatre communes (Caissargues, Milhaud, Marguerittes et Bernis) enfouissent leurs déchets. « Nous aussi, nous aimerions pouvoir incinérer nos déchets !, s’exclame Olivier Fabregoul, maire de Caissargues. C’est un comble : nous sommes la commune la plus proche de l’incinérateur et nous ne pouvons pas le faire. »

Actuellement, ces quatre communes enfouissent leurs déchets. Cette semaine, Objectif Gard, le magazine a consacré un dossier au vrai coût des déchets. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : « Une tonne incinérée coûte 94€ contre 145€ pour une tonne enfouie », indique le président du Sitom sud Gard, chargé de l’incinérateur, Richard Tibérino.

Incinérateur : 7 000 tonnes à trouver 

Pour l’Agglo nîmoise, l'enfouissement des déchets de Caissargues, Milhaud, Marguerittes et Bernis coûte 700 000€. Seulement aujourd’hui, l’incinérateur est utilisé au maximum de ses capacités, soit 110 000 tonnes. Pour brûler leurs ordures, il faut donc faire de la place, soit 7 000 tonnes.

En corrélation avec l'obligation légale de traiter les biodéchets en 2024, le vice-président Bernard Angelras, chargé du Ramassage et du traitement des déchets, a présenté début février un plan aux maires de Nîmes métropole. Premier acte fort : intensifier la politique de communication dont le budget sera augmenté de 100 000€.

Cela permettra de sensibiliser les administrés au tri des plastiques que l’on retrouve encore à hauteur de 30% dans les sacs noirs. Autre mesure : passer de deux à une tournée de ramassage des déchets, dans les lotissements des villages en hiver. Enfin, les bacs à compost vont devenir gratuits pour les particuliers.

Une mesure d’abord effective en Vaunage autour de mars, puis dans les communes de Leins Gardonnenque et du nord de l’Agglo. En 2024 seront concernées les communes du sud et Nîmes en 2025. Ces actions ambitionnent de diminuer le coût du traitement des déchets et, in fine, d’éviter une nouvelle hausse des impôts locaux.

Coralie Mollaret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio