Politique
Publié il y a 2 mois - Mise à jour le 03.12.2023 - Louis Valat - 2 min  - vu 1060 fois

GARD Renaissance Gard, cap sur l'action pour "contrer les extrêmes"

Renaissance Gard Campanil

Valérie Rouverand, présidente du parti Renaissance Gard au côté des présidents de comité.

- Photo Renaissance Gard

Dans un souci de cohésion et de préparation des défis futurs, Renaissance Gard a tenu un séminaire interne de fin d'année hier matin au Campanile d'Alès, rassemblant ses présidents de comité ainsi que ses adhérents. Cette journée de travail a été l'occasion de renforcer la cohésion au sein du parti, de discuter de l'actualité de la majorité, de défendre un bilan et d'évoquer les enjeux à venir.

"Rassembler des bonnes volontés pour se structurer et incarner quelque chose de différent". C'est le souhait exprimé par la présidente du parti Renaissance Gard, Valérie Rouverand, lors de la conférence de presse de la journée de formation et de travail entre les partisants du parti d'Emmanuel Macron. Au cœur des échanges, Renaissance Gard a appuyé sur son "omniprésence sur l'ensemble du département du Gard" par le biais d'une "belle" équipe qui "croit au changement". 

L'ordre du jour, en présence de Valérie Rouverand, mais aussi de Catherine Daufès-Roux, déléguée de la 5e circonscription du Gard et ancienne députée, Nadia El Okki, délégué de la 4e circonscription, Jean-Luc Garcia, délégué de la 2e circonscription et enfin Jean-Christian Rey, de la 3e circonscription, a inclus la discussion de l'actualité de la majorité présidentielle, la défense du bilan de Renaissance Gard et de nombreux thèmes comme l'immigration notamment, mais aussi la détermination du parti à contrer les extrêmes. "Vu l'état dans lequel se trouvent les partis politiques aujourd'hui, la Droite et la Gauche plutôt inexistants face à l'extrême-Droite, il faut que l'on travaille beaucoup", affirme Nadia El Okki. "L'idée est de ne pas laisser tout l'espace à l'extrême-Droite, et pour cela il faut que l'on soit dans l'action. C'est la raison pour laquelle le maillage départemental est très important, il ne faut oublier aucune ville et aucun village du département."

Renaissance Gard et les partisans
La réunion interne a permis au parti Renaissance Gard d’aborder, avec ses partisans, les européennes à venir tout en rappelant le bilan de l’Europe, vis à vis du département. • Photo Renaissance Gard

À quelques mois des prochaines échéances électorales, à savoir les élections européennes de 2024 qui se tiendront le 9 juin prochain, le parti Renaissance Gard a affirmé de nouveau sa vision, sa politique résolument européenne et sa position d'alternative face aux extrêmes. Dévoilant ainsi son désir de rassembler pour porter une parole politique à chaque échéance. Dans une dynamique axée sur le rassemblement et l'inclusion, Renaissance Gard se prépare à des mois décisifs. 

Louis Valat

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio