Politique
Publié il y a 6 ans - Mise à jour le 02.07.2016 - abdel-samari - 1 min  - vu 195 fois

GARE DE MANDUEL André Francisco (TPNA) déplore "de petits arrangements entre amis"

De gauche à droite : André Francisco, secrétaire général de TPNA, Jean-Paul Boré, porte-parole, et Jean-Christophe Grégoire, président de l'association. Photo Tony Duret / Objectif Gard

André Francisco, secrétaire général de TPNA et Président de la commission transports s'exprime après les différentes déclarations et articles sur la Gare de Manduel.

"La gare de Manduel va se faire à marche forcée et la messe semble être dite malgré les états généraux ferroviaires en cours. Cet atterrissage en douceur ne serait-il pas la conséquence de petits arrangements entre amis ? Le financement des accès à Manduel par le Conseil Général contre un soutien bienveillant à sa majorité très relative, plus un engagement national pour réaliser la ligne TGV Bordeaux Toulouse avant Montpellier Perpignan. On peut aussi sans trop se tromper envisager que pour faire passer la pilule gardoise et calmer les troupes les plus bruyantes, la rénovation de la ligne Alès Bessèges sera annoncée et que rien ne changera sous le soleil. Beaucoup d’états-majors de partis s’y retrouvent mais pas l’intérêt général." indique le Secrétaire général et rajoute : "On peut aussi déplorer le refus de tous ces protagonistes à se prononcer en faveur de la plateforme multimodale et internationale de fret proposée par TPNA et qui permettrait pourtant la création de 3 000 emplois directs et 3 000 indirects, coupable de ne pas être une proposition d’appareils de partis. C’est de tous ces calculs que sont lassés nos concitoyens et qui risquent de les pousser vers le vote extrême."

Abdel Samari

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais