PolitiquePolitique.

TROIS QUESTIONS À Julien Sanchez, membre du Comité central du Front National

Julien Sanchez, conseiller régional (FN), se présentera-t-il à l'élection municipale de 2014 ? Photo DR/

En ce premier jour du mois de septembre, la fédération Front National du Gard fait sa rentrée. L'occasion pour Julien Sanchez, membre du Comité central du FN et conseiller régional du Languedoc-Roussillon de rappeler les ambitions de son parti.

Objectifgard.com : L'année politique à venir s'annonce plutôt calme par rapport à celle qui vient de passer. Quelles vont être les actions menées par le Front National ?

Julien Sanchez : Il n'y a pas d'élection cette année mais l'activité continue. Notamment avec la préparation des élections municipales qui auront lieu en mars 2014. Avec la bonne performance de Marine Le Pen lors de la Présidentielle 2012 dans le Gard -- seul département à avoir placé en tête la candidate FN -- qui s'est confirmée pour les Législatives puisque nous avons dépassé les 10% nécessaires pour aller au second tour dans toutes les communes de plus de 5000 habitants, nous sommes optimistes. Nous allons continuer le travail, former les nouvelles personnes qui nous ont rejoint au lendemain des Législatives et monter des listes avec des gens compétents dans un maximum de communes gardoises.

Objectifgard.com : Les deux dernières élections ont, semble-t-il, insufflé un nouveau élan au parti...

Julien Sanchez : Il y a une véritable rupture avec ce qui s'est passé en 2008 lors des dernières élections municipales. En 2007, nous avions reçu une raclée électorale avec Nicolas Sarkozy qui avait pris nos voix. Nous avions alors présenté seulement trois listes, une à Nîmes, une à Villeneuve-lez-Avignon et une à Bagnols-sur-Cèze. Pour les Municipales 2014, l'objectif est d'être présent dans toutes les villes de plus de 5 000 habitants soit 22 au total dont Alès qui est notre plus grand défi. Nous allons organiser de nombreuses opérations (réunion, déjeuners-débat, tractage) dans tout le Gard pour convaincre les électeurs qui sont généralement très mobilisés pour ces élections. Autre projet, nous cherchons un local à Nîmes pour ouvrir une permanence départementale du Front national au plus tard au mois de janvier.

Objectifgard.com : Damien Alary a fait part de ses ambitions concernant la mairie de Nîmes face à Jean-Paul Fournier. Serez-vous de la partie ?

Julien Sanchez : Ce serait logique, oui, mais pour le moment je ne me prononce pas sur la présentation ou non de ma candidature pour Nîmes. Je le ferai en temps voulu, je ne veux rien précipiter. Pour l'heure, nous devons travailler sur le terrain pour monter un maximum de listes avec des personnes solides qui ne plieront pas au moindre coup de pression. Notre logique n'est pas de gagner une ville, mais de s'imposer sur tout le département et encore une fois avec les scores des dernières élections on y arrivera. Nous avons en tout cas un an pour nous y préparer.

Propos recueillis par Stéphanie MARIN

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “TROIS QUESTIONS À Julien Sanchez, membre du Comité central du Front National”

  1. Tiens, c’est curieux = « Objectif Gard » n’ a pas pensé à demander à ce dirigeant FN du gard ce qu’il pense de l’affaire des tireurs racistes d’Aigues-Mortes, pas pensé à lui demander s’ils n’avaient pas été influencés par le discours FNiste ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité