Nîmes Olympique

FC ISTRES – NÎMES OLYMPIQUE : 4-2. La série noire continue

Nîmes Olympique
Nîmes Olympique

On ne sait pas où cette série de défaites va mener le Nîmes Olympique, à part en National. Une fois encore cette saison, la fois de trop (?), les crocos se sont inclinés contre un adversaire plus mal classé qu'eux. Après avoir relancé une équipe de Bastia qui n'avait jamais gagné il y a deux semaines (0-1), les joueurs de Victor Zvunka ont perdu ce soir (4-2) contre un autre reléguable. Nîmes est aujourd'hui 17eme, à égalité de points avec le premier reléguable, Istres.

Les crocos avaient promis de se reprendre. On y a cru quand, sur un corner d'Omrani, Benoit Poulain ouvre le score du plat du pied après une mauvaise lecture de Romain Lejeune, le portier istréen (7'). 0-1. On se dit que cette fois c'est la bonne, que Nîmes a pris le match par le bon bout, que l'appel à la révolte demandé par Zvunka a été entendu. Mais une frappe de Geoffrey Malfleury, de 25 mètres, isolé, parvient quand même à tromper un Merville loin d'être irréprochable. La balle flottante gène le gardien nîmois dont la main manque de fermeté. Le ballon roule lentement vers le petit filet. Nîmes aura fait illusion 24 minutes. 1-1. Ensuite, Istres déroule et profite des largesses de la défense nîmoise. Sur un corner du quadragénaire Jérôme Leroy, Naby Keïta, complètement oublié par la défense, place un intérieur du pied qui fige Merville (37'). 2-1. Huit minutes plus tard, ce même Keïta lance de la tête Malfleury qui bénéficie d'un contre favorable et qui, à quelques mètres de Merville, le fusille d'un pointu (43'). 3-1. A la mi-temps, la messe est déjà dite.

Comme souvent cette saison, Nîmes va donc courir après le score. Un joli mouvement de Nouri se conclut par un tir lobé qui est à deux doigts de tromper Lejeune (48'). Le pressing nîmois finit par payer. Sur un nouveau corner d'Omrani, adroit dans l'exercice, Riad Nouri reprend le ballon comme il vient. Sa frappe est sauvée sur la ligne par un défenseur adverse mais Benmeziane a bien suivi et pousse le ballon au fond des filets. (61') 3-2. Il reste alors une demi-heure aux crocos pour revenir dans le match mais les joueurs de José Pasqualetti mettent fin à tout suspense cinq minutes après. Malfleury réalise un triplé en plaçant un joli tir sous la barre de Merville. (66'). 4-2. Les crocos sont KO. Ils doivent impérativement se reprendre pour la réception de Dijon vendredi prochain. Plus le choix.

TD

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité