Politique

GARD Redécoupage des régions : « Nîmes et le Gard sont laissés pour compte », selon Laurent Burgoa

Laurent Burgoa  (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Laurent Burgoa (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Alors que le gouvernement vient de dévoiler la liste des nouvelles capitales régionales (Toulouse pour la région Languedoc-Roussillon / Midi Pyrénées), le conseiller départemental et adjoint au maire de Nîmes, Laurent Burgoa, fait part de son mécontentement dans un communiqué adressé à la presse.  

Le Républicain s'indigne d'abord du comportement du président de région Damien Alary :"Depuis de nombreux mois, le socialiste Damien Alary, Président de la région Languedoc-Roussillon par intérim, se bat pour... Montpellier. Ce Gardois, qui fut président du Conseil général du Gard, laisse notre département dans l'oubli et se félicite même d'avoir obtenu 5 administrations pour l'actuelle capitale de région Montpellier, future succursale de Toulouse".

Et d'enchaîner :"Nîmes et le Gard sont laissés pour compte (...) je ne peux cautionner cela à l'heure où certains disent haut et fort que notre ville aura une carte à jouer en tant que troisième métropole de la Grande Région. Malheureusement, j'ai bien peur que si elle occupe une place aussi importante que dans le débat, nous n'aurons rien à attendre de la Grande Région".

En fin de communiqué, Laurent Burgoa assure que les élus du groupe Le Bon Sens Républicain demanderont au président du département Denis Bouad que les Gardois soient consultés :"voudront-ils être les éternels oubliés ou au contraire, souhaiteront-ils rejoindre PACA ?". Mais les Gardois auront-ils leur mot à dire ? Rien n'est moins sûr.

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

5 commentaires

  1. Il faut arrêter de dénigrer Nimes et le Gard. Oui nous avons des atouts mais c’est d’une vraie ambition qu’il faut et de la détermination, voilà ce qui fait défaut. Les régionales seront l’occasion de faire le bon choix pour notre territoire. D’ores et déjà je sais que Louis aliot, candidat FN à la présidence et Julien Sanchez, tête de liste pour le Gard sont dans cette état d’esprit.

  2. Mr BURGOA fait partie de l’équipe du maire aux affaires depuis 3 mandats. Le taux de chômage du bassin d’emploi de Nîmes est de plus de 14%. Les impôts locaux et la dette commune + agglo par habitant sont parmi les plus élevés. Nous avons un trambus, au prix d’un tramway, qui ne passe pas par la gare ni l’hôpital ni les facs et qui maintenant va tourner en rond(première mondiale)autour de l’écusson Et bientôt une gare TGV sans accès routier digne.
    Mais surtout Mr BURGOA comme les socialistes n’a pas d’idée ni de projet politique pour les Gardois ou les Nîmois. Ces politiciens ne s’occupent que de leurs postes.

  3. Dans ce redecoupage administratif, les citoyens n’ont pas eu leur mot à dire…..La. France se dit être une démocratie……. Laissons au moins le soin aux Gardois de décider s’ils reste ou non dans cette grande région qui les oubliera ( on le voit déjà. Ceux qui promettent une place de choix pour Nîmes n’ont même pas la déscence de citer le Gard dans les négociations alors que la région n’est pas encore construite. Qu’en sera t’il après).

  4. M.Burgoa, vous êtes le comble de la démagogie!
    Si ce découpage ne vous convient pas, faites en sorte que votre bord ne participe pas aux élections régionales dans la dite-région !
    Ah, j’oubliais: les places, elles, sont bonnes à prendre. Alors, aller siéger à Toulouse, Montpellier ou Marseille, quelle importance!

    De plus, votre candidat est un parachuté parisien… qui offrira le Gard (et les autres départements) à Paris et au centralisme jacobin s’il est élu. Je préfère encore aller à Toulouse qu’à Paris : il y a le soleil, et l’accent!

    A bon entendeur!

  5. Laurent Burgoa est dans son rôle de politique d’alerter sur ces inquiétudes et ces constats. Il faudra dans l’avenir être très vigilant et il faudra surtout que la Gard soit représenté à la région par des conseillers « forts » et sans concession. Si nous tombons dans l’oubli il faudra envisager un autre rattachement. RIEN NE SERA DEFINIIF. Nous serons peut être le village gaulois qui doit résister! ce sera de toutes façons difficile!!!! Oui les représentants politiques gardois, les élus doivent se battre C’est leur rôle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité