Société

BAGNOLS-SUR-CÈZE Gros coup de neuf sur la rentrée 2015

12 tableaux interactifs installés cet été. EL/OG
12 tableaux interactifs installés cet été. EL/OG
12 tableaux interactifs installés cet été. EL/OG

Comme 65 000 écoliers gardois, les 1500 élèves bagnolais ont repris le chemin de l'école ce matin, avec quelques changements par rapport à l'an dernier : un nouveau dortoir, des tableaux interactifs tout neufs, et une réorganisation à l'école Jean Jaurès.

150 000 €. C'est le montant des travaux effectués cette année dans les écoles de Bagnols-sur-Cèze. A la maternelle Maria-Montessori, la peinture a été refaite cet été dans le cadre d'un chantier éducatif en partenariat avec l'association "Présence 30". A Célestin-Freinet, un nouveau dortoir a été construit, permettant de ré-installer une classe dans les locaux de la maternelle. Enfin, la toiture de l'inspection académique a été refaite.

Mais les chantiers ne s'arrêtent pas là. Comme dans de nombreuses villes en France, la modernisation numérique continue depuis trois ans dans les classes qui en font la demande. 12 tableaux blancs interactifs ont ainsi pris place dans les 4 écoles élémentaires de la commune. Ils viennent compléter les 10 déjà présents pour un montant de 34 000 €. "On ne veut pas forcer les enseignants. Seuls ceux qui le souhaitent en eu un. Tous les établissements l'ont testé", précise Emmanuelle Crépieux, adjointe au maire à l'éducation et à la laïcité. "On peut tracer, écrire, consulter et travailler sur des banques de données, retravailler des documents préparés, diffuser des vidéos, c'est un véritable gain de temps", assure Catherine Gastal, enseignante en CE1-CE2, qui enseigne avec ce tableau depuis novembre dernier. Et d'ajouter : "En 5 mois, j'ai su créer mes propres documents".

Gagner en concentration

Dernière innovation et non des moindre dans la vie d'un écolier : depuis ce matin, les élèves de l'école Jean Jaurès ne sont plus accueillis dans la cour mais directement en classe, dès 8h20 et 13h20. Objectif : gagner en concentration. "Ça permet aux enfants de commencer à travailler à 8h30, pour éviter de perdre du temps", avance Christine Pretceille, inspectrice de l'éducation nationale pour la circonscription bagnolaise. Un dispositif déjà mis en place l'an dernier à Jules Ferry, qui nécessite une surveillance accrue et un personnel important, "difficile à mettre en place dans les tous les établissements", conclut l'adjointe au maire. De même, les récréations sont désormais décalées au sein de Jean Jaurès entre les grands et les petits.

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité