A la uneActualitésPolitique

DÉPARTEMENT La taxe sur l’électricité de retour à l’Assemblée

Le conseil départemental du Gard. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Le conseil départemental du Gard. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Le conseil départemental du Gard. Photo : Coralie Mollaret.

Ce matin les conseillers départementaux se sont réunis en séance publique pour régler les affaires courantes. Rejetée en juin, l'augmentation de la taxe sur l'électricité a fait son grand retour, sans guère de succès…

La séance extraordinaire au Département n'avait "d'extraordinaire" que le nom. Première réunion publique de la rentrée, les élus ont examiné ce matin une dizaine de rapports, allant du déblocage de crédits pour les collèges à la résiliation de deux baux immobiliers. Seule surprise de ce conseil : la réapparition de la hausse du coefficient multiplicateur de la taxe départementale sur la consommation d'électricité. Une augmentation rejetée en juin mais qui avait été votée étonnement le 4 juillet par le conseil municipal de Nîmes. "On s'est dit que leur vision avait évolué puisque certains membres de l'opposition ont augmenté cette taxe dans leur commune", tacle un membre du cabinet du président Bouad.

Pour la Majorité de gauche, l'argumentaire reste le même : "ce taux n'a pas bougé depuis 2011 et son évolution pourrait rapporter 500 000 €. Une bonne nouvelle dans l'édification du budget 2016", souligne le vice-président aux finances Martin Delord, inquiet de la baisse des dotations (moins 10 millions sur 2015) combinée à la hausse des dépenses sociales. Contre toute attente, le président du groupe UDI et Indépendants Thierry Procida demande une suspension de séance. "Certains élus auraient pu s'abstenir pour faire passer la délibération", commente l'une de nos sources, "Denis Bouad s'est entretenu avec le maire de Nîmes et le président de Nîmes Métropole qui demandent au Département des subventions pour le musée de la Romanité et l'Agence de développement économique".

La suspension terminée, l'élue du Bon Sens Républicain Pascale Bories prend la parole : "nous sommes très surpris de retrouver cette délibération moins de trois mois après que nous l'ayons rejetée ! Cela donne l'impression qu'il y a eu des tractations entre les deux séances". Et à notre source de compléter : "la situation est complexe puisque certains élus refusent qu'Yvan Lachaud ou Jean-Paul Fournier s'ingèrent dans les affaires du Département". Thierry Procida prend alors le micro et clôt le débat : "durant la campagne, nous nous étions engagés à ne pas augmenter la fiscalité. (…) Attendons les résultats de l'audit qui donneront de nouvelles pistes d'économies autre que l'impôt".  Pour la deuxième fois, l'opposition (UDI et Indépendants- Bon Sens Républicains-FN) votent contre en bloc. La délibération est rejetée.

Baux immobiliers et Pont du Gard

L'atmosphère électrique retombe peu à peu. Lorsque deux délibérations sur la résiliation des baux (Parc des Abeilles et Arche Botti) sont à l'étude, une toute autre musique se joue. "Là, je vous dis bravo !", s'exclame Jean-Louis Banino du Bon Sens Républicain, "il est plus judicieux d'essayer de renégocier des loyers trop élevés que de taxer les Gardois". L'approbation des élus d'opposition ne s'arrête pas là. Lorsque la question des voies vertes est évoquée, Gérard Blanc du groupe UDI et Indépendants exprime également sa satisfaction : "Nous sommes heureux de l'annonce du retour à la gratuité du Pont du Gard (…) Notre vision vous a visiblement inspirée". Las d'être "à poil", Denis Bouad, avec le franc-parlé qu'on lui connaît, ne manque pas l'occasion de remettre les points sur les "i" : "C'est plutôt vous qui me piquez mes idées ! Sur le Pont du Gard, nous allons élaborer un nouveau projet pour 2016 avec la volonté de faire des économies". Si l'EPCC conservera son statut public, certaines activités comme la restauration, pourront être déléguées au secteur privé.

En fin de séance, le Front National a interpelé le président Bouad sur une dotation accordée à un club taurin de Bellegarde : "c'est nous qui l'avions demandé pour financer un spectacle taurin, or c'est le maire de Bellegarde qui l'avait récupéré pour l'a remettre en mairie ! Je comprends que sa défaite électorale soit douloureuse, mais c'est à nous de donner en personne cette dotation". "Elle est sur mon bureau, venez la chercher !", finit par accorder Denis Bouad au groupe Front National. Pour la Majorité, trouvez un terrain d'entente avec le groupe FN ne sera pas chose facile.

Lire aussi : DÉPARTEMENT Taxe sur l’électricité : le courant passe mal entre Fournier et les élus Républicains

Coralie Mollaret

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

5 commentaires

  1. Ces fous de voir ce qui est dit par ces élus qui sollicitaient durant toutes les élections départementales le soutien des deux chefs de la droite et du centre dans le Gard, et qui désormais le dénonce! bref… tripatouillage et opposition systématique… bienvenue dans l’opposition à la Française!

  2. Ses élus sont restés fidèle au programme pour lequel ils ont était élus, à savoir « pas de matraquage fiscal ». Il faut savoir. On accuse les élus de ne pas tenir leurs engagements et lorsqu’ils les tienne, on le leur reprochent. En attendant, bravo à eux pour le courage qu’ils ont eu à respecter leurs électeurs !

  3. Donc la droite a tenu bon malgré les pressions des ex mentors. Je salue le courage de Burgoa et Procida qui ont mené leurs groupes de mains de maîtres !!!

  4. Bravo a Procida et Burgoa pour leur courage et fidélité à leurs engagements de campagne
    C’est rare d’avoir des élus qui tiennent leur parole de nos jours pour le souligner!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité