Société

ALÈS La ville lance une étude de ses ruisseaux couverts

Les fissures des tunnels de Robiac ont été jugées très inquiétantes par les experts. DR
Le tunnel de Robiac. DR

En janvier dernier, l'Ecole des Mines d'Alès a rendu son rapport sur les ruisseaux couverts du bassin minier. Elle a estimé entre 32 et 70 millions les travaux nécessaires pour sécuriser l'ensemble des tunnels qui serpentent sous les pieds des Cévenols. Ce sera aux collectivités locales de mettre la main au portefeuille, même si l'Etat assure de son soutien pour les cas les plus sensibles, comme Molière-sur-Cèze.

Concernant Alès, selon l'étude, plusieurs ruisseaux sont situés sur la rive droite du Gardon. Afin de "prouver que tout est sécurisé", la municipalité a décidé de lancer une analyse de ses ouvrages. "Il faut affiner nos connaissances sur leur état, leur tracé précis, mais également sur les risques d'inondation afférents. Si c'est le cas, il faudra prendre les mesures préventives nécessaires", souligne Max Roustan.

Cette expertise coûtera 60 000 €. La ville solliciter l'aide de divers financeurs potentiels, notamment l'Etat, la Région, et le Syndicat d'aménagement et de gestion des cours d'eau.

Lire aussi :

CEVENNES L'Ecole des mines restitue son étude sur les ruisseaux couverts

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité