Société

IL Y A 4 ANS… Les Restos du Cœur clôturaient leur campagne d’hiver avec une fréquentation en baisse

Le centre de distribution de la Ranquette à Nîmes à l'ouverture de la 27e campagne des Restos du coeur en 2011 (Photo Stéphanie Marin / Objectif Gard)
Le centre de distribution de la Ranquette à Nîmes à l'ouverture de la 27e campagne des Restos du coeur en 2011 (Photo Stéphanie Marin / Objectif Gard)
Le centre de distribution de la Ranquette à Nîmes à l’ouverture de la 27e campagne des Restos du coeur en 2011 (Photo Stéphanie Marin / Objectif Gard)

Le vendredi 23 mars 2012, les Restos du Cœur du Gard clôturaient leur 27ème campagne d’hiver.

Et, alors que le président de l’époque Guy Bergenti « craignait que la crise, encore et toujours d’actualité, ne fasse grimper le nombre de bénéficiaires », rappelle notre journaliste Stéphanie Marin, le président et ses 652 bénévoles avaient eu la surprise de voir la fréquentation des Restos du Gard baisser.

« Il n’y a pas vraiment d’explication »

« À l’occasion de la campagne d’Hiver 2011-2012, ce sont 10 715 personnes qui se sont inscrites dans l’un des 17 centres du département, soit 4 553 familles et 800 070 repas servis. Des chiffres qui ont de quoi faire tourner les têtes mais aussi grands soient-ils, ils sont moins élevés que lors de la campagne 2010-2011 : 11 510 personnes, pour 4 784 familles. Calculatrice à la main, le nombre d’inscrits a donc chuté de 7,64% », annonçait notre journaliste à l’époque, démontrant que si les chiffres avaient baissé, les bénévoles des Restos n’avaient pas chômé pour autant.

« Il n’y a pas vraiment d’explication », affirmait Guy Bergenti, avant de donner une piste : « l’an passé, les Restos du cœur du Gard on enregistré la plus forte augmentation en terme de fréquentation de toute la France (…) Alors, est-ce qu’on a été les premiers a subir la crise de plein fouet et puis ça s’est stabilisé, c’est possible. » Quoi qu’il en soit, le président l’affirmait à l’époque : « On ne peut que se réjouir d’avoir une baisse de fréquentation, si infime soit-elle. »

Malheureusement depuis, la tendance s’est inversée. Ainsi, alors que la campagne 2015-2016 a pris fin dimanche, les derniers chiffres disponibles, ceux de la campagne précédente, font état de 12 665 personnes accueillies, et 1 504 773 repas distribués dans le département.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

34 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité