Société

ALÈS Accueil des migrants : les associations s’unissent en collectif

A la paroisse d'Alès, 7 associations affichent leur unité. Eloïse Levesque/Objectif Gard
A la paroisse d'Alès, 7 associations affichent leur unité. Eloïse Levesque/Objectif Gard

Alors que des milliers de réfugiés syriens devraient arriver sur le sol français dans les mois à venir, les associations se préparent. A Alès, RESF, la Clède, la CIMADE, le Secours Catholique, l'Entraide protestante... viennent de créer un collectif d'aide et de sensibilisation.

Recenser les situations difficiles, mettre en lien les propositions d'aide, interpeller les citoyens, mutualiser les expertises de chacun, autant d'actions que le collectif Solidarité Migrants veut mettre en place pour faciliter l'accueil de réfugiés sur le bassin alésien, en complément des actions lancées par l'Etat ou les communes. "Nous offrons notre soutien à tout type de personne, même si elle ne rentre dans aucun dispositif, et incitons toutes les bonnes volontés à nous rejoindre", souligne Sophie De Chastellier, porte-parole. 40 particuliers se seraient déjà manifestés pour de l'assistance à la traduction, à l'apprentissage du français, aux transports, à la nourriture.

Reste à attendre l'arrivée des réfugiés. Pour le moment, selon les chiffres rapportés par le journal Le Monde, seulement 156 syriens sont arrivés en France en 2016 dans le cadre du dispositif de relocalisation. La France s’est engagée à en accueillir 30 700 sur deux ans. Ces personnes bénéficient déjà d'une protection internationale d'un Etat membre de l'Union européenne. Concernant les réinstallations, 500 sont arrivées sur 2000 annoncées par le gouvernement. Pour l'instant, les associations ne voient rien venir. "On ne sait pas quand ils vont arriver", déplore Dany Bénézet, présidente de CIMADE Alès.

En attendant, le collectif s'affaire déjà à soutenir ceux qui sont déjà là, ceux qui se retrouvent sans papiers. "On a relogé une famille déboutée et arrivée au bout de ses droits à La Grand'Combe. Auparavant, elle était à La Clède. Idem avec une femme et son enfant qui sont actuellement hébergés chez un couple de particuliers qui s'est porté volontaire", explique Anne-Marie Reboul, responsable du Secours catholique d'Alès.

Contact : solidaritemigrantsales@gmail.com

 

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité