Société

ALÈS Loi Travail : les manifestants bloquent la gare et la sous-préfecture

Blocage de la gare d'Alès par les manifestants. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Blocage de la gare d'Alès par les manifestants. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Nouvelle mobilisation nationale ce mardi contre la loi Travail. A Alès, environ 500 manifestants se sont rassemblés et ont bloqué la gare et la sous-préfecture.

Ce matin, vers 10 heures, les premiers manifestants se sont regroupés sur la place de l'Hôtel de ville. Lycéens, chercheurs d'emploi, salariés, retraités : une fois encore, toutes les tranches d'âges étaient représentées. Après quelques minutes passées devant la mairie, le cortège s'est ensuite dirigé dans les rues de la ville.

"A bas l'État, les flics et les patrons !", criaient à l'unisson les manifestants. Certains d'entre eux sont allés devant la sous-préfecture pour bloquer les grilles. D'autres ont poursuivi leur chemin jusqu'à la gare et se sont installés sur les voies pendant près d'une heure. "Un train est bloqué à Boucoiran", signale Bernard Coste, secrétaire de l'Union locale CGT.

Pour lui, il faut s'attendre à une mobilisation beaucoup plus importante ce jeudi : "Il y aura plus de préavis nationaux. Dans le Gard, nous devrions avoir 11 préavis de grève dès ce soir", précise t-il. Le rendez-vous est donné à 10h30 devant la permanence du député Fabrice Verdier.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité