Nîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Les Crocos ramènent un beau point de Strasbourg

Le Stade de la Meinau, 27500 places et une des meilleures ambiances de Ligue 2 (Photo Archives Info Stades.fr)
Le Stade de la Meinau, 27500 places et une des meilleures ambiances de Ligue 2 (Photo Archives Info Stades.fr).

Le Nîmes Olympique était lanterne rouge du championnat avant le début de la rencontre qui l’opposait au Racing Club Strasbourg Alsace pour le compte de la 4ème journée de Ligue 2. Match nul 1-1, Nîmes est maintenant 19ème.

Le RCS était déjà sur le podium, lui le promu qui a un budget bien plus important que celui de Nîmes, et a des ambitions de montée en Ligue 1. Dans une enceinte chauffée à blanc et ravie de retrouver la Ligue 2, les Crocos prenaient leurs marques rapidement et se créaient la première occasion.

Slimane Sissoko déborde sur le côté gauche et tire dans le petit filet d’Oukidja à la 14ème. Autre débordement, autre occasion, cette fois pour Strasbourg. C’est Fethi Harek, fraîchement revenu sur la pelouse après avoir purgé sa suspension de 3 matchs qui sauvera, par un magnifique tacle dans la surface, un tir qui allait à coup sûr porter préjudice à Gallon (15ème).

Sans prise de risque

Les Nîmois, bien en place derrière et sûrs d’eux au milieu, ne prenaient pas le jeu à leur compte et préféraient jouer de longues balles vers leurs attaquants. Avec 1 seul but encaissé, 2 victoires et 1 nul, Strasbourg est une équipe compacte et dure à faire bouger…

Le portier nîmois Gauthier Gallon allait vite faire ses preuves sur une double frappe de Sacko et Boutaib (30ème). Le jeune stoppait les 2 frappes, certes mal ajustées, et rassurait sa défense. Se rappelant au bon souvenir de ses anciens coéquipiers, c’est Vicent Gragnic qui tirait un coup-franc des 25 mètres que Gauthier Gallon se faisait un plaisir de repousser de justesse (35ème) ! Dans la foulée, c’est Ripart qui tentait une frappe osée. Le Nîmois reprenait un ballon contré à l’entrée de la surface strasbourgeoise et tirait tout près du poteau droit d’Oukidja (36ème).

Nîmes à son aise

Les Crocos, de plus en plus présents dans la surface alsacienne, ne cadraient toujours pas leurs frappes. Sissoko, Savanier, Alioui, tentaient leur chance, les occasions étaient là mais les tirs n’étaient pas suffisamment appuyés ou précis pour inquiéter Strasbourg.

Diabaté allait enlever du bout du pied un ballon de but au nez et à la barbe des attaquants alsaciens (41ème), ouf!

A retour des vestiaires, Diabaté se montrait le plus convaincant dès la 46ème. Une frappe lourde dans le soupirail du portier strasbourgeois qui repoussait en corner. Corner frappé par Savanier sur la tête d’Alioui qui dévie pour Ripart qui met le cuir au fond des filets d’une splendide tête lobée ! 1-0 (48ème).

A 11 contre 10

Rachid Alioui qui partait seul au but se fait reprendre de manière irrégulière par Ernest Seka, l’arbitre voit rouge pour le strasbourgeois (56ème). Le coup-franc qui s’en suit est tiré par Savanier qui heurte la barre, le ballon file au-dessus…

De son côté et sur un corner, c’est Grimm qui met une tête sur le haut de la barre Croco à la 62ème. Le match s’emballe et devient plaisant. Toujours ce même Grimm… Le maudit garçon aura droit à un coup de sifflet assez surprenant dans la surface nîmoise de la part de M. Varéla à la 68ème. Poussette pas très évidente de Larry Azouni alors que le gardien Croco avait déjà le ballon bien en mains. Pénalty tiré par Boutaib et Gallon pris à contre-pied. 1-1.

Nîmes aurait pu tuer le match

Renaud Ripart, bien trop altruiste pour le coup, file droit au but mais au lieu de frapper alors qu’il était excentré, le Nîmois préfère passer le cuir à Alioui. Une passe approximative et une occasion de but gâchée (76ème).

Sur un corner nîmois à la 79ème, Alioui place une superbe tête sauvée sur sa ligne par Salmier… Les Nîmois sont chauds bouillants! Le match devient fou. Peu avant la 80ème, Gauthier Gallon auteur d’un bien joli match détournera une belle frappe strasbourgeoise.

En supériorité numérique, Nîmes n’a pas su tuer le match mais ramène un très beau point de Strasbourg. La formation Croco s’est bien comportée et espère plus. Libérée et plus précise dabs le jeu, l’équipe va enfin pouvoir aller de l’avant même si elle n’a inscrite qu’un petit but…

 

Fiche technique :

Spectateurs: 18000 attendus.

Score: 1-1.

Buts: Ripart (48ème), Boutaib (69ème).

Conditions: Beau temps, pelouse humide mais en bon état.

Arbitre: M. Bartolomeu Varela.

Cartons jaunes: Nogueira (29ème), Valls (32ème), Angoula (52ème), Diabaté (67ème), Savanier (72ème), Alioui (76ème).

Carton rouge: Seka (56ème).

Nîmes Olympique: Gauthier Gallon – Gaël Angoula, Anthony Briançon, Fethi Harek (cap), Zié Diabaté - Théo Valls (Sada Thioub 83ème), Larry Azouni, Téji Savanier, Renaud Ripart - Slimane Sissoko (Karim Ait-Fana 76ème), Rachid Alioui. Non utilisés: Yan Marillat - Gaëtan Paquiez - Florian Fabre. Entraîneur: Bernard Blaquart.

RC Strasbourg A: Oukidja - Ndour, Seka, Saad, Dos Santos – Nogueira, Gonçalves (Bahoken 65ème), Grimm, Gragnic (Salmier 57ème) – Sacko (Ndoye 77ème), Boutaib. Non utilisés: Bonnefoi, Marester. Entraîneur: Thierry Laurey.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité