Nîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Des Crocos à croquer

Grande victoire pour des Crocos qui savourent dans les vestiaires de Valenciennes Photo NO).
Grande victoire pour des Crocos qui savourent dans les vestiaires de Valenciennes (Photo NO).

La boussole n'est pas encore bonne à jeter, les Crocos ne perdent pas dans le Nord et remontent à la 8ème place du championnat de Ligue 2 après une époustouflante victoire à Valenciennes 3-2.

La journée 13 porte toujours bonheur! A présent 8ème avec 18 points et devançant Valenciennes d’une unité, le Nîmes Olympique rêve d'un succès à la maison contre Clermont ce vendredi pour bonifier cet exploit et faire perdurer la série en cours de 8 matchs sans défaite.

Avec 2 choses à mettre en valeur, le premier doublé de Slimane Sissoko et 3 buts de merveilles en 11 minutes d’orgueil pour des Crocos qui ont cru en leur bonne étoile. Pour le double buteur Sissoko "A l’extérieur on ne lâche pas le morceau, on tient, on tient, on s’arrache, on continue les courses, on harcèle les défenseurs et à force, ça paie. A la mi-temps, le coach a su dire les mots qui nous ont reboostés".

Les stats de la 1ère période ne sont certes pas exceptionnelles avec un déficit de possession 57/43 pour les Crocos. Des lacunes au niveau des tirs (6), et surtout des tirs cadrés pour lesquels Valenciennes affichait une supériorité nette 6/0. Les Crocos se rattrapaient par les centres 5 pour Valenciennes contre 14 pour Nîmes et par les 3 petites fautes commises dans le jeu. Téji Savanier touchait 40 ballons, Rachid Alioui ne cadrait aucune de ses 3 tentatives, Fabre réussissait la bagatelle de 90% de ses passes et Anthony Briançon gagnait 14 ballons.

Mais c'est en seconde période que les Crocos se sont impliqués dans la victoire. Au retour des vestiaires, la possession grimpait honorablement à 48% et chaque équipe comptabilisait 18 tirs (7 cadrés pour les Crocos). Le Nîmes Olympique passait de plus en plus par les côtés en réalisant 28 centres contre 15 pour Valenciennes sur la totalité de l'opposition. Petit bémol, les 10 fautes supplémentaires pour les Crocos.

Savanier, toujours clé de voûte de la distribution du jeu, touchait finalement 58 ballons mais en a perdu 26 quand de leur côté Briançon et Harek gagnaient 41  ballons et rééquilibraient la balance. Sissoko et Aït Fana réussissaient 100% de leurs passes durant la période où ils sont restés sur le pré. Sinon, seuls Harek et Fabre s’en tenaient à plus de 85%. Le ratio tirs/tirs cadrés voyait Kouakou faire un beau 100% avec 3/3, Alioui 2/7, Sissoko 2/4 dont 2 buts!

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

2 réactions sur “NÎMES OLYMPIQUE Des Crocos à croquer”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité