Société

BAGNOLS Les collégiens visitent l’épicerie solidaire

La classe de 6e2 du collège Bernard-de-Ventadour de Bagnols a visité l'épicerie solidaire de la MAS jeudi (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La classe de 6e2 du collège Bernard-de-Ventadour de Bagnols a visité l'épicerie solidaire de la MAS jeudi (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Nous vous en parlions il y a quelques jours, les écoliers, collégiens et lycéens Bagnolais vont bientôt participer à une grande collecte alimentaire au bénéfice de l’épicerie solidaire de la Maison des Alternatives Solidaires.

Pour faire connaissance avec l’épicerie solidaire et mieux comprendre les enjeux, les différentes classes qui participent au projet s'y rendent à tour de rôle.

une aide pour 36 familles dans la difficulté

Jeudi après-midi, c’était au tour de la classe de 6e2 du collège Bernard-de-Ventadour de faire connaissance avec l’épicerie solidaire de la MAS. La responsable de l’épicerie Emmanuelle Acloque a pu leur présenter le principe de l’établissement, destiné aux personnes en difficultés financières « qui ont du mal à se nourrir convenablement, l’idée est de leur offrir une alimentation variée et équilibrée malgré leurs difficultés. »

Studieux, les collégiens écoutent et posent leurs questions, notamment sur la différence entre l’épicerie solidaire et les Restos du Coeur : « les Restos vont donner des colis, ici ce sont les personnes qui vont choisir ce qu’elles vont mettre dans leur panier, et en contrepartie, elles payent environ 10% du prix réel », explique la responsable, suscitant l’interrogation des élèves sur la contrepartie financière. « Elle est très importante, elle conforte les personnes dans leur dignité », répondra Emmanuelle Acloque.

Des personnes qui accèdent à l’épicerie solidaire après étude de leur dossier par la MAS, et peuvent venir une fois toutes les deux semaines pour acheter à prix cassés, des produits secs, des laitages, des fruits et légumes de saison ou encore des produits d’hygiène de base. Pour l’heure, la structure aide 36 familles, sur une période qui peut aller de quelques semaines à un an.

L’épicerie est approvisionnée entre autres par des dons des grandes surfaces, notamment de produits frais arrivant à date ou de produits secs dont l’emballage est dégradé. « On récupère énormément de produits destinés à la poubelle juste parce que leur emballage est un peu écorné, ça permet aussi de lutter contre le gaspillage alimentaire », avance la responsable, avant de préciser qu’une bonne partie des produits en rayon ont été « achetés au prix que tout le monde paye. »

De quoi faire comprendre aux collégiens l’importance de leur initiative, soulignée par Emmanuelle Acloque : « la collecte sera l’occasion de proposer autant de produits qu’on n’aura pas à financer, et d’apporter beaucoup plus de choix. »

Une visite qui permet aux élèves d’aborder au mieux le lancement de la collecte, qu’ils soumettront à leurs camarades à la rentrée des vacances d’hiver, avant de la mettre effectivement en place du 2 au 9 mai.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité