Politique

GARD Franck Proust se mue en chef des Républicains

Ce jeudi à l’hôtel C Suites, Franck Proust a prononcé son premier discours devant 900 militants (selon les organisateurs) réunis pour la fête départementale des Républicains. Photo : Coralie Mollaret)
Ce jeudi à l’hôtel C Suites, Franck Proust a prononcé son premier discours devant 900 militants (selon les organisateurs) réunis pour la fête départementale des Républicains. (Photo : Coralie Mollaret)

Succédant à Jean-Paul Fournier au poste de secrétaire départemental, le député européen et premier adjoint de Nîmes doit faire ses preuves.

Jeudi soir à l’hôtel  C'Suites, Franck Proust a prononcé son premier discours en tant que patron des Républicains. Le costume qu’il endosse depuis juillet, succédant ainsi au maire de Nîmes Jean-Paul Fournier. Devant plus de 900 militants* réunis pour la fête des Républicains, le premier adjoint de la Cité des Antonin a réaffirmé sa légitimité. À Nîmes, il ne suffit pas d’être nommé chef pour le devenir. Il faut faire ses preuves. Convaincre par les actes et les résultats.

En finir avec les « sujets tabous »

Une nomination à elle-seule ne suffit pas pour se décréter chef. Surtout que Franck Proust part avec un handicap : une mise en examen dans l’affaire de la Senim. « J’ai toujours résisté et je ne baisserai jamais la tête » lance celui qui s’inquiète certainement plus de ses amis politiques que de ses ennemis. Photo : Coralie Mollaret.
Une nomination à elle-seule ne suffit pas pour se décréter chef. Surtout que Franck Proust part avec un handicap : une mise en examen dans l’affaire de la Senim. « J’ai toujours résisté et je ne baisserai jamais la tête » lance celui qui a sans doute plus à s’inquiéter de ses amis politiques que de ses ennemis. (Photo : Objectif Gard)

Pour la droite gardoise, cela signifie reconstruire un parti affaibli et toujours menacé par l’avènement d’Emmanuel Macron. Derrière son pupitre, Franck Proust mobilise ses troupes : « On ne va pas se laisser faire ! Nous avons 4 ans pour écrire la plus belle page de l’histoire de notre famille politique. » Les moyens de cette ambition sont multiples. Ils résident d’abord dans « l’affirmation d’une ligne politique claire. » D'ailleurs, il appelle ses militants à « ne pas avoir peur » : « dès que la droite s’affirme, on lui reproche de se droitiser ! Conséquence, des sujets tabous ont été érigés, comme la nation, l’immigration ou l’islamisme radical.»

L’affirmation des valeurs - et les propositions qui en découlent - permettra d’être une opposition efficace Emmanuel Macron. Un Président qui « essaie de se déclarer à droite dans le seul et unique but de nous faire disparaître de l’échiquier politique ! » La réforme de l’impôt sur la fortune en est un exemple. Opposé à cette mesure, Franck Proust contre-attaque : « Maintenant il y a les bons riches et les mauvais riches. On va punir les ménages qui ont acquis un patrimoine par leur travail et dont le logement a pris de la valeur avec la hausse de l’immobilier. »

Laurent Burgoa, le chasseur de tête. Franck Proust a demandé au président du groupe Le Bon Sens Républicain au Département de "faire émerger de nouveaux talents pour les élections locales". Photo :
Laurent Burgoa, le chasseur de têtes de Franck Proust... Le secrétaire départemental a demandé au président du groupe Le Bon Sens Républicain du Département de faire émerger de nouveaux talents pour les élections locales". (Photo : Thierry Allard)

L'union avec le centre 

Sur la question de ses alliés politiques UDI, Franck Proust s'inscrit dans la droite ligne de son prédécesseur. « On a toujours chez nous une tradition centriste, libérale et gaulliste » explique l'ancien militant de Démocratie Libérale. Néanmoins, « lorsque nous négocions avec nos partenaires sur un programme d’union, nous étions à chaque fois les grands perdants. » Alors, si « le centre doit absolument rester un partenaire, il doit être fiable et surtout être traité à la hauteur de ce qu’il représente. » Franck Proust, le changement dans la continuité ? 

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

*Selon les organisateurs.

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

1 commentaire sur “GARD Franck Proust se mue en chef des Républicains”

  1. Les Républicains combien de divisions? Ce n’est pas en courant après le FN qu’ils se referont la cerise.
    Les français en ont assez de ces vieux partis de professionnels de la politique qui sont là depuis des décennies, sur des sièges grassement payés…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité